RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
François Ponton décède sur le champ de bataille
Ajouté le 10/21/2007 14:37:31 par marcel12

François Ponton décède sur le champs de bataille à Vicksburg en 1863

 ( Catherine LAGUE-E079 et Marcel Michel LAGUE-J454 (L'auteur de ce document) sont deuxième cousins 5 générations distantes. Leur ancêtre commun sont Michel-Guillaume , dit Sanscartier LAGUE-B001 et Catherine LECLERC-B001-SP1. )

            &nb sp;   Il était le petit-fils de Catherine (Lague) Ponton, le premier fils de son fils aîné, et il fut nommé en l'honneur de son grand-père, François Ponton. Le jeune François avait 18 ans lorsqu'il s'engagea dans l'armée, le premier jour d'octobre 1862, 16 jours seulement après la mort de son oncle, Magloise.

             Il s'était joint à la compagnie B du 113e Régiment des Volontaires de L'Illinois lorsque cette compagnie s'organisa à Kankakee. Dans les dossiers de l'armée, conservées aux archives nationales, une lettre rendue terne par le temps, fut retrouvée. Elle s'adresse à sa sœur. Mary, "Youngs Point, Louisiane, le 31 mars (1863),

            &nb sp; Chère sœur, Votre lettre du 8 à été bien reçue, et j'en ai éprouvé beaucoup de satisfaction en la lisant. J'étais très heureux d'avoir de tes nouvelles. Ma santé est bonne et j'espère que ces quelques lignes pourrons vous parvenir, et vous satisfaire de la même façon que moi de les écrire.

            &nb sp; Nous sommes de retour d'une expédition en amont de la rivière, après avoir navigué 20 milles nous avons accostés sur la rive, et nous nous sommes dirigé vers Black Bayou. Puis nous avons utilisé une barge servant au transport de charbon. Nous avons parcouru un autre mille. Puis nous nous sommes à nouveau accosté. Nous avons alors parcouru deux milles à pied, puis nous avons effectué une pause à « Hills Plantation » nous avons reçu à ce moment beaucoup de viande fraîche. Il y avait du mouton, du bœuf, du porc, du poulet et de la dinde. Aussi il y avait du « Johnny cake » en provenance de « nigger wenches ». Après cette pause, nous sommes avancés vers « Big Deer Creek » pour appuyer les bateaux d'artilleries qui s'étaient avancés pour contourner vers « Rolling Fork ».

             Dimanche dernier, notre compagnie a eue une escarmouche avec l'ennemie. Nous avons fait feu à 7 ou 8 reprises vers des rebelles. Les bateaux d'artilleries ont fait feu vers leur direction, ils ont aussi lancé des obus. Ils se sont enfuient comme des moutons. Mais lorsqu'ils nous ont attaqués, ils nous ont vraiment effrayés. Leur tir était près, mais nous avons eu plus de peur que de mal. Nous n'avons eu aucun blessé

             "Chère sœur, j'ai envoyé 10 dollars en express, Louis Cazeau a aussi envoyé 10 dollars. Nous l'avons expédié à H. H. White de Clifton. Je voudrais que père en soit averti, et d'aller chez Mde. Cazeau à Clifton pour récupérer l'argent. Lors de votre prochaine lettre, dites-moi si vous l'avez bien reçu."

            &nb sp;  Je m'attends à quitter dans quelques jours en direction de fort Warrington. On s'attend alors à avoir d'autres bagarres avec l'ennemie. Comme je n'ai rien de bien important à te communiquer, je vais terminer ma lettre en vous saluant, vous et toute la famille. Saluez aussi mes amis. Écrivez moi aussitôt que possible. Je suis heureux de voir que vous ne m'oubliez pas, et je ne vous ai pas oubliez non plus. J'espère que vous allez continuer à m'écrire, et j'en ferai de même. J'ai envoyé 55 dollars à père. Lorsqu'il l'aura reçu, j'espère que vous allez m'en aviser par courrier. Comme je n'ai pas d'autres nouvelles à vous faire parvenir, je vous salut. Affectueusement, votre frère, Francois Ponton."

carte représantant le siège de Vicksburg           

         Carte du champs de bataille.   Le siège de Vicksburg débuta avec la défaite de l'assaut du 22 mai, et continua jusqu'au 4 juillet, 1863. au fur et à mesure de l'avance du siège, les forces des 20,000 soldats de la garnison de Pemberton furent réduit à la maladie et à la famine.

 

gunboats utilsé lors du siege de Vicksburg
Des gunBoat de type IronClad furent utilisés pour le siège de Vicksburg.

            &nb sp;   Les résidents de la ville furent contraints de se réfugier dans des cavernes à l'épreuve des obus, qui entouraient la ville. La famine et les bombardements quotidiens, par les   vaisseaux d'artilleries de Grant et de Porter obligèrent Pemberton de demander les conditions de capitulations, le 3 juillet. Grant n'en offrit aucune, mais avec la capitulation de la garnison, il libéra la majorité des forces armées. Plusieurs de ces hommes, vont d'ailleurs s'opposés à Grant un peu plus tard à Chattanoga.

             La capitulation de Pemberton mit un terme au siège de Vicksburg. Mais durant ce siège, un peu à l'est, Johnston avait réussit à regrouper une armée de 31,000 hommes dans la région de Jackson. Le 4 juillet, lorsque les Confédérées furent libérés, Sherman avança ses troupes pour faire face à ce nouvel obstacle. Le résultat en fut un nouveau siège, celui de Jackson.

Marcel Laguë



signets:



Visionner 1 - 2 de 2 Commentaires

De: Andre_Lefort
10/22/2007 16:52:43
Très intéressant Marcel - avec le graphic en plus


De: Ritchot_Nason
10/21/2007 18:58:44

C'est très intéressant.

Peu de Québecois savent que certains de leurs ancêtres ont participé à la Guerre de Sécession. Je suis au courant qu'au moins deux frères Ritchot, Pierre et Godefroy, nés à St-Michel d'Yamaska, se sont enrôles pour les forces de l'Union.

Pierre Ritchot était avec le 34th Regiment Massachussetts Infantery.

 

 







*** Planète Généalogie ***