RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
La religion et l'école
Ajouté le 10/31/2007 07:33:00 par lisejolin
Vous souvenez-vous… de la religion et l’école?
 

 

Comme j’étais la dernière de la famille et que je désirais déjà apprendre, maman m’avait montré le petit Catéchisme. Lorsque je voyais qu’elle avait quelques minutes de repos, j’allais la retrouver avec l’ancien livre de ma sœur et elle m’apprenait, si bien que dès le premier jour d’école, je le connaissais par cœur. Si vous m’aviez dit une réponse, j’aurais pu vous poser la question mot pour mot et vice versa. J’en étais très fière.

 

Nous n’avions pas beaucoup de livres à la maison en ce temps-là mais nous profitions des livres fournis gratuitement par la Commission Scolaire. En deuxième année, j’ai pris le goût de la lecture avec le premier livre de « l’Histoire de Dieu». Les livres deux et trois se sont ajoutés par la suite. Je trouvais fascinant de pouvoir suivre une histoire qui était faite autant pour les grands que les petits.

 

À l’école, nous débutions une journée par une courte prière même si on avait des laïcs(laïques) pour nous enseigner et on procédait aussi de la même façon après la pause-dîner. On nous disait alors que Dieu nous éclairait dans toutes les activités qu’on pouvait faire à l’école, que ce soit autant pour les enseignants que pour nous-mêmes. Je souhaitais alors qu’Il éclaire encore plus les enseignantes pour qu’elles ne soient pas trop exigeantes envers nous. Je pense que j’ai été exaucée car je n’ai jamais vraiment eu de problèmes avec elles.

 

Il y avait aussi la messe obligatoire pour les enfants à 7 hres le dimanche matin où il y avait un groupe de bancs réservés spécialement pour nous. Mon enseignante de quatrième année devait avoir sa liste de noms avec elle car elle n’oubliait jamais personne. Il faut dire qu’elle avait aussi, ce qu’on qualifie «d’une mémoire d’éléphant ». Qu’importe la raison, si vous étiez absent, vous aviez une punition soit une retenue après l’école ou de grandes pages à copier. Ça m’est arrivé une fois alors que j’avais été malade. J’ai ensuite pris l’habitude que lorsque ça arrivait,  je demandais à maman un papier signer pour donne à Mme Claire Giroux.

 

À cette époque, il ne fallait pas avoir manger pendant soixante minutes (une heure) avant d’aller communier. Pour son malheur, une compagne de classe avait mâché de la gomme et les professeurs l’ont mise à l’écart et elle n’a pas pu faire sa « Communion Solennelle » avec tout le groupe. Aujourd’hui, je me demande bien ce qu’elle peut en penser car les lois de la religion ont tellement changée?

 
Lorsque le mois de mai arrivait, nous étions obligés de se rendre à l’église pour la récitation quotidienne du rosaire. C’était toujours à 7 heures du soir (19 heures) et  il était très important d’y être présent à tous les jours. Le tout se terminait par le cantique en l’honneur de la Vierge. Comme j’aimais chanter, je me joignais joyeusement au groupe d’élèves pour chanter :
 

« C'est le mois de Marie

C'est le mois le plus beau

À la Vierge chérie

Disons un chant nouveau »

 

Pour la suite des paroles :  http://www.paroles.net/chansons/24275.htm
 

Combien d’entre nous ont pu doubler leur septième année à cause de la « Religion ». Heureusement ça n’a pas été mon cas et je possède encore mon « certificat » de  Religion qui attestait ma note de passage avec distinction.

 

Je n’ai pas malheureusement pas de souvenirs de la Fête-Dieu sauf  quelques brides de la procession qui se déroulait dans la rue de Montréal mais je suis certaine que vous me ferez le plaisir d’éclairer ma lanterne.

 
(Souvenirs de Lise Jolin Vandal)

Mots-clés: Souvenir



signets:



Visionner 1 - 1 de 1 Commentaires

De: Denise_Lauzon
10/31/2007 09:15:18

Bonjour,

Que de beaux souvenirs,  je me rappele un catéchisme gris, qui avait je me rappele 915 questions et réponsesd.

Il n'était pas important de savoir la signification de ce que les questions et réponses étaient du moment qu'on les savait par coeur.

Je me rappelle de la messe du premier vendredi du mois, tous les élèves qu'il y est tempête ou non qu'il pleuve averse nous devions nous rendre à l'église.  Les filles devaient avoir un chapeau ou parfois un genre de dentelle si par malheur une des filles n'avait pas de coiffe, les religieuses lui mettait un kleenex sur la tête tenue par une barbepine, c'était la loi....

Moi à Hudson ou j'ai été élevé la Fête Dieu était très spéciale, tout le monde se ramassait devant l'Église et le prêtre sortait sous un genre de petite toiture en matériel avec quatre poteaux à chaque coin. Et le groupe se rendait chez Mme Mallette qui avait une grotte de la Ste Vierge sur son terrain.

Et après tout le monde retournait à l'église, c'était la sortie annuelle du petit Jésus qui allait voir sa maman une fois par année (c'est ce que l'on nous disait).

Merci Lise,







*** Planète Généalogie ***