RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Jeux de jeunesse
Ajouté le 01/25/2008 09:07:09 par CGagnon

   L'article qui suit me rappelant un blogue assez récent de Monsieur Garant (andregar) intitulé Jeux et insouciance de l'enfance... (01/04/2008), je le transcris pour les adeptes du sujet:

Du temps qu'on jouait à la bitte...

Par Roger Blackburn (rblackburn@lequotidien.com) - Le Progrès-dimanche, 20 janvier 2008, p. 20.

   "Cette semaine, on a demandé aux jeunes s'ils avaient déjà joué à la bitte, dans leur jeunesse.  Ils ont rougi un peu, croyant qu'on se moquait d'eux et qu'on faisait allusion à une quelconque pratique sexuelle.

   Ne riez pas.  Le jeu de la bitte était très populaire dans mon quartier et ailleurs au Saguenay.  Les règles sont un peu vagues mais en voici l'essentiel.  Ça prend deux équipes.  Il n'y a pas de nombre de joueurs déterminé mais disons que sept ou huit "bitteurs" de chaque côté pourrait faire l'affaire.

   Il faut deux briques au sol, ou deux roches, espacées d'environ 15 cm sur lesquelles on place un bout de bois (coupé dans un manche de bâton de hockey) mesurant entre 15 et 20 cm.  Le bitteur doit avoir en main un manche de bâton de hockey mesurant plus d'un mètre.

   On place le grand bâton de hockey entre les deux briques et on "bitte" le petit bout de bois vers l'avant en le faisant revoler à travers les joueurs de l'équipe adverse.  Si un joueur attrapait le bout de bois en vol sans qu'il touche à terre le bitteur était retiré.  Si le petit bout de bois touchait terre avant d'être attrapé, les joueurs pouvaient le bloquer pour l'empêcher d'aller trop loin.  On pouvait retirer le bitteur en lançant le bout de bois sur le grand manche qu'on avait couché sur les briques.  Si on touchait le grand manche, le joueur était retiré.  Après, il y avait la bitte de un et la bitte de deux pour faire des points en mesurant la distance entre l'endroit où le bout de bois s'est arrêté et les deux briques.

   Je ne me souviens plus combien il fallait de retrait à la bitte pour que l'autre équipe joue son tour au bâton, mais je sais qu'on pouvait s'amuser de longues heures à ce jeu qui demandait peu d'équipements.  Ça se terminait souvent quand un joueur recevait le bâton dans le front.  On s'en sortait rarement sans un coup bleu sur un tibia ou un doigt renversé.

   Avec quelques collègues un peu plus âgés, on parlait justement de disputer une partie un moment donné.  Nous sommes quatre ou cinq qui avons déjà joué; on devrait être bon pour se rappeler les règlements.

   Vous imaginez bien que la discussion sur le jeu de la bitte a ramené dans nos mémoires les anciens jeux de notre enfance.  À ce chapitre il faut nommer le jeu de drapeau, l'ours au pas, la canisse (kick la cacanne), le jeux de mouchoir, la cachette barbecue et la cachette américaine et qui est-ce qui l'a, Marie Stella, en chocolat?

   Le bat au fly, le ballon botté ou la bouteille.  Quelques-uns de ces jeux ont traversé le temps comme le ballon chasseur ou la bouteille, mais je ne me souviens pas d'avoir déjà vu un match de bitte dans la rue."



signets:



Visionner 1 - 3 de 3 Commentaires

De: CGagnon
01/27/2008 18:14:57
Roger Blackburn (rblackburn@lequotidien.com) poursuit sur le sujet et écrit dans Le PROGRÈS-dimanche du janvier 2008, p. 20:
La « bitte » se joue encore
   "J’ai reçu des courriels de gens qui jouaient au jeu de la bitte, que les gens de Saint-Félicien nomment le jeu de « Bâton français ».  Il y a même des gens qui y jouent encore en période estivale. Ça varie un peu d’un endroit à l’autre mais le principe reste le même.  À Saint-Félicien, Denis Boivin raconte qu’ils utilisaient un manche à balais, rond, au lieu d’un bâton de hockey.  C’est plus difficile, mais certes plus intéressant.  Au lieu des briques ou des roches, il creusait un trou en forme de fente  dans la terre ou dans la gravelle pour y déposer le petit bâton par-dessus.
   Merci à Denis Boivin pour l’ensemble des détails entourant les règles du jeu.  Un jour, quelqu’un finira peut-être par détailler ce jeu avec des illustrations et des règles complètes pour ensuite déposer le document à la Bibliothèque nationale, pour que l’histoire se conserve."


De: lazarine
01/26/2008 09:50:56
Enfant en Abitibi,nous avons beaucoup jouer à ce jeux que nous appellions"jouer aux p'tits bois",vous m'avez fait repenser aux bleus et aux maux de doigts, ayoye,nous prenions aussi des manches de balais ou de moppes.Lazarine


De: phacoche
01/25/2008 15:03:03

J'ai joué plusieurs fois à ce jeu à l'école primaire, mais il me semble qu'on appelait ça la bitche.

On utilisait des rondins fabriqués avec un manche à balais ou une vieille moppe.







*** Planète Généalogie ***