RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Marc-Pascal de Sales Laterrière
Ajouté le 04/12/2008 09:54:04 par CGagnon

Marc-Pascal de Sales Laterrière (25 mars 1792 – 29 mars 1872)

 

Son nom fut donné à  l’ancienne ville de Laterrière, maintenant partie intégrante de la ville de Saguenay,  région qu’il représenta dans la province du Bas Canada.  Faisons connaissance avec lui.

 

Né et baptisé à Baie-du-Febvre, le 25 mars 1792, Marc-Pascal était le fils cadet de Pierre de Sales Laterrière, médecin, ancien inspecteur des forges du Saint-Maurice, commerçant, médecin, apothicaire, seigneur des Éboulements, juge de paix, mémorialiste, et de Marie-Catherine Delezenne, sa maîtresse, mariée de force à un rival plus âgé que Pierre.  Devenue veuve de Christophe Pélissier, Pierre l’épousa en 1799, alors qu’elle lui avait déjà donné une fille et deux fils, dont Marc-Pascal, qui allaient eux aussi devenir médecins.

 

Après des études au petit séminaire de Québec, Marc-Pascal fait sa médecine à Philadelphie, de 1807 à 1812.  Chirurgien du 6e Bataillon de la milice du Bas-Canada durant l'invasion américaine de 1812-1814, il exerce ensuite sa profession à Québec jusqu'en 1816.  C’est alors qu’il hérite de sa mère la moitié de la seigneurie des Éboulements, vendue par les Tremblay à son père en 1810.  Il en obtiendra le reste en 1829.

 

Dorénavant seigneur des Éboulements, il entreprend une longue carrière politique, partageant dès lors son temps entre Québec et son manoir, en activités médicales, en fonctions de député, en aménagement paysager de son domaine. Sa mère et sa soeur restèrent longtemps hôtesses des lieux car le célibat convenait à l’homme de la maison.

 

On rapporte qu’il fut le galant de Julie Bruneau (1795-1862), épouse de Louis-Joseph Papineau (1786-1871).  Il fit aussi baptiser aux Éboulements un nouveau-né dit de parents inconnus mais inscrit sous le nom de François-Xavier Laterrière et qu’il aurait eu de la bonne, Salomé Janot.

 

Le seigneur se maria finalement à l’âge de 43 ans. Le 23 juin 1835, il épousait Eulalie-Antoinette Dénéchaud, dont il eut cinq enfants.  Dans la vingtaine, Eulalie-Antoinette était la fille d’Adélaïde Gauvreau, deuxième épouse  de Claude Dénéchau, un vieil ami marchand, seigneur de Berthier et administrateur de la seigneurie de Bellechasse.

 

Au plan politique, réformiste d'abord, de tendance libérale ensuite, puis rouge; successivement sympathique au  Parti canadien et au Parti patriote, Marc-Pascal représenta le comté de Northumberland (Saguenay) et plus tard le comté du Saguenay à l’Assemblée législative du Bas Canada, puis de la Province du Canada, entre 1824 et 1854.  Il refusa le titre de major dans la milice en 1830 et devint, en 1848, adjudant-général adjoint de la milice du Bas Canada.  Il est nommé successivement : au Conseil législatif le 5 janvier 1832 jusqu'à la suspension de la constitution, le 27 mars 1838, après la Rébellion de 1837; au Conseil spécial du 2 avril pour gouverner le Bas Canada jusqu'à la dissolution de ce conseil, en juin; à nouveau au même Conseil du 2 novembre 1838 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841.  Appuyant alors le parti patriote, il s’oppose en 1842 à l’union avec le Haut Canada.  En 1856, il est élu au Conseil législatif pour la région des Laurentides, et, en 1867, hostile à la Confédération, il brigue sans succès, dans Charlevoix, un siège à la Chambre des Communes.

 

Retiré finalement dans ses terres, le vieux médecin que les gens nomment le « père docteur » répond encore aux appels des malades, même de nuit. Il désigne son dernier fils, Charles-Edmond, comme premier héritier et futur maître du domaine seigneurial, et meurt aux Éboulements le 29 mars 1872, âgé de 80 ans.  Il est inhumé dans le cimetière de l'endroit le 3 avril 1872.  Il avait préparé la publication des Mémoires de son père, rédigés entre 1812 et 1815.

 

Sa fille Eugénie épousa Charles Alphonse Pantaléon Pelletier (1837-1911), futur membre du Sénat canadien et lieutenant gouverneur du Québec.

 

* * * * *

 

Jean-Guy Hudon, recension de L'énigme de Sales Laterrière (Bernard Andrès), Nuit blanche, no 81, hiver 2000-2001 : http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Pierre_de_Sales_Laterriere 

Jean-Paul-Médéric Tremblay Être seigneur aux Éboulements :

http://jov08.tripod.com/pause/id31.html 

http://www.unites.uqam.ca/expo/Fr/1.4.laterriere.html et http://www.unites.uqam.ca/expo/Fr/3.1.ArtsEtLettres.html 

http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=f1ARTf0010139 

http://www.assnat.qc.ca/fra/Membres/notices/s/salemp.htm 

http://en.wikipedia.org/wiki/Marc-Pascal_de_Sales_Laterri%C3%A8re 

http://www.answers.com/topic/marc-pascal-de-sales-laterri-re 

http://www.da-go.com/-monographies/BRUNEAU-PAPINEAU_Julie.html 

http://www.ourroots.ca/e/page.aspx?id=444542

 

CGagnon 

Mots-clés: Laterrière Saguenay Histoire Canada Éboulements



signets:






*** Planète Généalogie ***