RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Salaberry dévoile ses secrets
Ajouté le 05/17/2008 12:20:35 par Gabrielle

Quelle ne fut pas la surprise des ouvriers qui s’attelaient à démembrer le socle sur lequel reposait la statue du Sieur de Salaberry sise en face du 1, Place de la mairie, lundi dernier de découvrir un coffre caché à l’intérieur de la structure. Sitôt trouvé, les hommes ont alerté Daniel Marineau, superviseur des travaux pour la Ville de Chambly, pour lui faire part de leur étonnante découverte.

La vieille boîte de bois décatie et très abîmée par les affres du temps, fut rapidement délestée de son trésor : trois pièces de monnaies datant du milieu du 19e siècle, des journaux portant des annotations de Joseph-Octave Dion, et un petit calepin contenant une sorte de registre de constitution qu’on attribue à la Société Saint-Jean-Baptiste. Ces documents ont rapidement été mis au congélateur à la suggestion de conservateurs.

«La vieille boite de bois avait mauvaise mine. Mais elle a résisté à la manipulation. Nous avions été informés par la Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly que l’on trouverait sans doute à l’intérieur de la statue des documents, généralement emballés dans un tube de grès, une tradition pour marquer l’inauguration d’un monument. Notre surprise a été plus grande lorsque nous avons trouvé à la place un coffre. Nous avons déroulé la pile de vieux journaux pour nous apercevoir qu’il y en avait un daté du 3 juin 1881. Le monument de Salaberry a été inauguré le 7 juin de la même semaine. On comprend bien que l’insertion du coffre a eu lieu dans la partie supérieure du socle sur lequel on a déposé le bronze de Salaberry», mentionne Daniel Marineau.

Le centre de conservation du Québec a été rapidement contacté pour la suite des choses. Les documents en papier ont été rapidement mis au congélateur pour en stopper l’éventuelle dégradation attribuée à l’attaque d’insectes et autres parasites.

«Des précautions d’ordres hygiéniques ont été respectées. Nous avons dû mettre des gants pour manipuler les documents fortement imprégnés de moisissures. Pour stopper leur détérioration, nous les avons mis sous clé dans un congélateur», explique Daniel Marineau.

Paul-Henri Hudon convoqué
Pour l’historien et président de la Société d’histoire Paul-Henri Hudon, cette découverte confirme ce qui avait été anticipé. La tradition d’enfouir des documents à l’intérieur des monuments pour en informer les générations futures a été respectée.

«C’est une sorte de rite qui marque le temps. Dans les édifices, on appelle ça la «première pierre», celle qui scelle la fin des travaux et derrière laquelle on introduit un document, qui informe de la date de l’achèvement bâtiment. Joseph-Octave Dion est l’instigateur du dépôt du coffre dans la statue de Salaberry, puisqu'on y retrouve sa signature en annotation sur un journal. On lui attribue également le document retrouvé au fort en 1980 lors des rénovations qu’il avait réalisées lorsqu’il en était le conservateur. Le vieux collège, détruit, situé derrière le 56, Martel, a aussi été marqué d’une première pierre retrouvée et qui datait de 1871. Il y en aurait aussi une autre à l’église Saint-Joseph posée vers 1881. Mais ce qui est surprenant dans la découverte du coffre en bois sous la statue de Salaberry, c’est que les journaux d’époque faisaient plutôt état de l’insertion d’un tuyau de grès de trois pieds de longueur. On se retrouve avec une boîte de bois. Sans doute que l’espace plus restreint en haut du socle ne permettait pas autre chose», note l’historien.

Pour l’heure, on ne sait toujours pas ce qu’il adviendra à long terme des documents trouvés. Ils seront décongelés et étudiés par les personnes compétentes. Un dossier à suivre.

Pour voir des photos des découvertes http://www.hebdos.net/jdc/edition202008/articles.asp?article_id=208242

Source : André Corbeij  Journal de Chambly

Mots-clés: Statut Salaberry



signets:



Visionner 1 - 3 de 3 Commentaires

De: lazarine
05/19/2008 09:08:45

Intéressant ce blogue.Merci Gabrielle


Lazarine



De: lisejolin
05/19/2008 06:19:09

"... que les journaux d époque faisaient plutôt état de l insertion d un tuyau de grès de trois pieds de longueur".


Je ne connais pas cette statue mais pourrait-elle être assez haute pour contenir elle-même le fameux tuyau de grès?



De: Nicole
05/17/2008 14:19:22
Merci de nous faire part de cette intéressante découverte






*** Planète Généalogie ***