RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
CANADA (KANATA) – L’origine du nom
Ajouté le 06/23/2008 16:05:28 par CGagnon

CANADA (KANATA) – L’origine du nom

 

Les historiens s'accordent sur ce point : à l’origine,  le « pays de Canada » désignait l'actuelle ville de Québec et sa région immédiate.

 

Le nom « kanata ou canada » signifie « amas de cabanes » (bourgade, peuplement, communauté, établissement ou village iroquoien : agglomération de maisons longues, entourée d'une palissade de pieux) dans la langue parlée au début du XVIe siècle par les Iroquoiens du Saint-Laurent qui hivernaient à Stadaconé (Québec).

 

Selon les Affaires indiennes et du Nord Canada ce nom viendrait de la langue huronne, ce dont on peut douter.  À la fin de la Deuxième relation de Jacques Cartier, portant sur les années 1535 et 1536, un lexique nous apprend que ces Iroquoiens - ni Iroquois ni Hurons - « appellent une ville canada ». Cette « ville », c'est évidemment Stadaconé, village vers lequel, en 1535, les deux jeunes fils de Donnacona guident Cartier à son second voyage.

 

Quant à l'expression «Nouvelle-France», Verrazano l'utilisait en 1524.  Mettant pied à terre en Virginie pour le roi de France, François Ier, il nomma « Francescane » (en latin, Nova Francia ou Nova Gallia), c’est-à-dire Nouvelle France, un territoire allant de la Caroline à Terre-Neuve où, depuis 1505, venaient pêcher bretons et basques. Cette expression, Cartier l'utilisa pour désigner l'ensemble des établissements d'hiver allant de Stadaconé à Hochelaga, futur Montréal, inclusivement.  Le mot Nouvelle-France, qui désigne l’ensemble des établissements, précède donc de 10 ans le mot Kanata qui ne désigne qu’un établissement : Stadaconé-Kanata-Québec.

 

Jacques Cartier est donc le premier à employer le mot Canada, pour désigner le territoire correspondant à l’actuelle ville de Québec et à ses régions limitrophes.  Quand il employa le mot « Kanata », il pensait donc au village et territoire de Stadaconé gouverné par le chef iroquoien Donnacona. De même, il lui fut tout naturel d’appeler rivière de Kanata le fleuve ou chemin menant au village des fils de Donnacona, terme qu’ils utilisaient, « route de Kanata », pour montrer à Cartier la voie fluviale menant à leur village et qui désigna le Saint-Laurent jusqu’au début du XVIIième siècle.  Suivant la même logique, nomme-t-il  aussi tout naturellement « Canadiens », i.e. habitants, les Iroquoiens de la région de Québec.

 

S’imaginer que Jacques Cartier pensa donner un nom significatif et correspondant au Canada actuel en donnant ce nom à Stadaconé relève de la pure imagination ou d’une mauvaise foi évidente.  Il s’agit là d’un exemple - parmi d’autres - de récupération historique qui n’a rien de sérieux.  Il nomma tout simplement Canada un établissement de la Nouvelle-France vers lequel les fils de Donnacona le guidaient.

 

Si Cartier n’a pas été le premier a utilisé le mot « kanata », il donna au mot entendu un sens qu’il n’avait pas originellement.  D’un nom commun il en fit un nom propre. Il consigne le nom Canada dans son journal, y décrit le « Royaume du Canada », précise que l'entrée de la rivière ouvre la route de Canada et nomme « Province du Canada » le territoire du chef Donnacona.

 

Bientôt cependant le nom Kanata s'appliqua à une région beaucoup plus étendue, à l'espace exploré ou occupé par les Français en Amérique du Nord, à tout le territoire au nord du fleuve de Kanata ou Saint-Laurent, Nouvelle-France qui s’étendait du fleuve et passait par les Grands Lacs pour aboutir à l’actuel Midwest américain. En 1616, bien que la région fût connue sous le nom de Nouvelle-France, le territoire bordant la grande rivière du Canada et le golfe Saint-Laurent est dit Canada.  « La Nouvelle-France, vulgairement dite le Canada », écrit Champlain. Une carte de 1656 nomme ainsi le fleuve :  « La Gr. Riviere de Canada ou de S. Laurens » et montre clairement que dire et écrire « Canada », c’est dire et écrire « Nouvelle France ».  Au début du XVIIIe siècle, ce nom désignait même toutes les terres qui s'étendent jusqu'à la Louisiane.

 

En effet, des livres et des cartes européennes appliquent tôt l’appellation Canada au peuplement français établi le long des rives du Saint-Laurent.  Plus tard, l'appellation est récupérée par l'Empire britannique pour désigner la plupart des provinces contigües qu'il gère en Amérique du Nord.

 

Après la conquête britannique, ce sont en effet les Anglais qui désignèrent leur colonie Province de Québec, du nom de la ville fondée par Champlain en 1608. Bien des Français refusant cette appellation, les Anglais adoptèrent officiellement le nom par le Canada Act.  C’est donc en 1791 que le nom «Canada» fut utilisé officiellement pour la première fois lorsque la province de Québec fut divisée en deux colonies, le Haut-Canada et le Bas-Canada. En 1841, les deux Canadas furent réunifiés par l’Acte d’Union sous le nom de « Province britannique du Canada ». Au moment de la Confédération, le nouveau pays prit le nom de Canada.

 

On peut conclure enfin que Cartier prit moins de temps pour désigner du nom de Kanata la Nouvelle-France que n’en prirent ceux qui débattirent, plus de 300 ans plus tard, du nom à donner au Dominion canadien que certains voulaient appeler Efisga [England, France, Ireland, Scotland, Germany, Aborigenes], multiculturel acronyme.  Où l’on voit que la désignation Canada ne jouissait pas d’un commun renom et convenait davantage au territoire désigné par Cartier qu’aux possessions britanniques.

 

- Wikipédia - L'Encyclopédie libre

- Rodrigue Guimont, Le Devoir sur le Web, lundi 19 mai 2008.

- Affaires indiennes et du nord du Canada : http://www.ainc-inac.gc.ca/pr/info/info106_f.html - Patrimoine canadien :  http://www.pch.gc.ca/progs/cpsc-ccsp/sc-cs/o5_f.cfm

- Answer.com :  http://www.answers.com/canada&r=67

- L'Encyclopédie canadienne - Laura Neilson Bonikowsky:

http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=ArchivedFeatures&Params=f211

 

 

CGagnon  

 

 

Mots-clés: Canada Nouvelle-France Iroquoiens Donnacona Stadaconé



signets:



Visionner 1 - 2 de 2 Commentaires

De: gogomagnon
06/24/2008 02:54:27

Merci pour cet exposé sur notre beau pays, c'est très précis et très bien fait. Quand on pense (et là je ne veux pas partir une polémique...) que des gens veulent s'en séparer...


 


merci encore



De: MoniqueR
06/23/2008 16:51:54
Trè intéressant






*** Planète Généalogie ***