RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Peter McGill (McCutcheon), 1789-1860
Ajouté le 07/08/2008 07:53:38 par lisejolin

Peter McCutcheon est né dans une famille modeste, à Creebridge, Ecosse, en août 1789. Il est baptisé au même endroit, le 1er septembre suivant.  Il est le fils de John McCutcheon et de sa deuxième femme, Mary McGill. Il fait ses études élémentaires à la Grammar School.  

http://genealogie.planete.qc.ca/file/pic/gallery/415620.jpg 

 

 

 

 

Le 15 février 1832, il épouse à Londres, Sarah Elizabeth Shuter Wilkins (Élisabeth Wilkie), fille de Robert Charles Wilkins, commerçant de religion anglicane. Sarah Elizabeth apporte une dot de 10 000 livres en immeubles devant être placée dans un fonds de fiducie administré par son mari.

 

John McGill, oncle maternel de Peter McCutcheon et ex-officier des troupes loyalistes, fait fortune au pays après la guerre d’indépendance américaine. Il  vit  au Canada et invite son neveu à venir s'installer à Montréal. Peter, âgé de 20 ans, immigre donc au Canada en juin 1809.  Grâce à l'appui de son oncle, Peter travaille en tant que commis à la société Parker, Gerrard & Ogilvy.  Il devient second associé dans cette firme en 1819.  L'oncle de Peter se retrouve veuf en 1819 sans avoir d'héritier direct. Il décide de faire de son neveu, son légataire universel à la condition qu'il adopte le nom de McGill. Peter obtient ce changement de nom par permission royale le 29 mars 1821.

 

 

 

En 1820, Peter McCutcheon « McGill » lance sa propre entreprise, la McCutcheon & Dowie. Spécialisée dans le courtage du bois, elle-même associé à la Parker and Yeoward de Londres et de William Price à Québec. En 1823, sa compagnie prend le nom de Peter McGill  & Company et à partir de 1825, elle fait, entre autre, l’import-export de diverses denrées dont l’alcool et la potasse. Peter investit dans l'immobilier et le transport maritime. Il a également des intérêts dans la fonderie de Marmora, une des premières de la province du Haut-Canada. 

 

Au cours d'un voyage en Angleterre en 1830, il négocie un emprunt à long terme (il avait lui-même des intérêts dans cette affaire) pour permettre à Moses Judah d'acheter et de relancer l'aqueduc de Montréal, connu sous le nom de Montreal Water Works, qui était à cette époque propriété de Thomas Porteous.

 

 

Lieutenant-colonel dans la milice à Montréal, McGill atteint le faîte de sa carrière au début des années 1830 alors que sa société avait réussi à survivre aux années de crise qui avaient affecté la colonie de 1826 à 1830.  Peter touche l'héritage fort important de John McGill en 1834, puis fonde cette même année, la première compagnie de chemin de fer du Canada. De 1834 à 1860, Peter McGill est le président de la Banque de Montréal.  Cette dernière tient à l'époque le rôle de banque centrale du Canada. Il occupe un bureau au numéro 4 de la Grande rue Saint-Jacques, dans l'immeuble du siège social de la Banque de Montréal.

 

Au cours de sa vie politique, Peter McGill est très actif sur la scène nationale et municipale. Il est membre du Conseil législatif du Bas-Canada (1832-1838) et de son Conseil exécutif à partir de 1832, poste qu'il conserve jusqu'à sa mort. En 1836, il est membre de la Cour spéciale des sessions de la paix chargée de l’administration des affaires courantes de la ville. Il est commissaire au Canada de la British American Land Company de Londres, qui s'occupe du développement agricole et industriel des Cantons-de-l'Est.  Au cours des événements de 1837-1838, McGill est pour la défense des droits anglais. Il milite activement en faveur des positions du gouvernement colonial.  Il accède au conseil exécutif en 1838, pour y rester jusqu'en 1848.

 

Il s’occupe d'administration municipale, à Montréal, entre 1836 et 1840.  En 1840, la nouvelle charte incorporant Montréal en cité entre en vigueur. Peter McGill est élu deuxième maire de Montréal.  Durant ses deux ans à la mairie, il est responsable de l’instauration des premiers règlements municipaux dont ceux relatifs aux marchés publics, au service des incendies et à la fixation des impôts fonciers.

 

En plus de ses activités politiques, McGill est fondateur et président de la St Andrew's Society, bienfaiteur et membre du conseil de l'église presbytérienne St Paul, président de la Montreal Auxiliary Bible Society et de la Lay Association of Montreal. Après 1849, Peter McGill est moins actif en affaires.  Il consacre surtout ses énergies à éponger les lourdes dettes contractées au cours des années 1840, par la Peter McGill & Company et celles de son associé William Price, pour qui il s'était porté garant.

 

En 1849, McGill occupe toujours une position dominante dans la communauté d'affaires montréalaise. Il vient à peine de quitter la présidence du Montreal Board of Trade, et il est toujours membre des conseils d'administration de la Ottawa and Rideau Forwarding Company et du chemin de fer St Lawrence and Atlantic.  McGill habite avec son épouse et ses deux fils dans le faubourg Saint-Antoine.

 

 

 

Une maladie cardiaque l'oblige à se retirer de plus en plus de la vie active.  Il meurt à Montréal, à l’âge de 71 ans, le 28 septembre 1860. Il est inhumé au cimetière Mont-Royal à Montréal.

 

 

C'est Peter McGill et non James McGill, qui est dépeint sur le vitrail dans la station McGill du métro de Montréal. http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Stained_glass%2C_McGill_metro_station%2C_Montreal_%283_of_5% 29.JPG 

 

 

La rue McGill (à ne pas confondre avec l'avenue McGill College proche de l'Université McGill) dans le secteur du Vieux-Montréal près de la station de métro Square-Victoria porte également son nom. 

 

 

 

 

Lise Jolin

 

SOURCES :

http://fr.mc270.mail.yahoo.com/mc/showMessage?fid=Inbox&sort=date&order=down&startMid=0&am p;.rand=284405000&midIndex=0&mid=1_8211_AAaxktkAAVFQSHLvvATQc3XWyYg&am p;eps=&f=1&nextMid=1_159_AAKxktkAAYGkSHKcPglRLQ84hqI&m=1_8211_A AaxktkAAVFQSHLvvATQc3XWyYg,1_159_AAKxktkAAYGkSHKcPglRLQ84hqI,1_673_AAixktkA AHJGSHJWmghyIxGiTdQ,1_1528_AAKxktkAAHklSHJAag15FVXIqFY,1_1970_AAWxktkAAJA3S HI8RwQ7syyJHAY,1_2792_AAOxktkAAOwmSHIg1QpCrg766As,  (fiche d’un personnage)

http://www2.ville.montreal.qc.ca/archives/democratie/democratie_fr/expo/maires/mcgill/index.shtm (La démocratie)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_McGill

Dossiers personnels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: Peter McGill Montréal Maire Politicien Métro



signets:






*** Planète Généalogie ***