RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Longueuil, nouvel eldorado de l’archéologie moderne!
Ajouté le 08/27/2008 21:11:37 par Alex07

Pascal Villeneuve - Le Courrier du Sud - 22 août 2008

LONGUEUIL. Bouteilles empilées une à une, sépultures éventrées, fondations en ruine, Longueuil n’en finit plus de livrer ses secrets. Au parc de la Baronnie, où une part de la mémoire de la municipalité est enfouie, les archéologues mettent quotidiennement à jour les vestiges d’un monde ancien enseveli sous des tonnes de gravats, comme autant de témoignages d’un passé révolu à jamais retrouvé.

Ici, le temps se dilate, suspend son cours. Depuis le début de l’été, six personnes s’escriment sous le soleil ou sous la pluie, à faire parler la terre en exhumant les reliquats qu’elle dissimule jalousement au fond de ses entrailles. À travers le périmètre compris à l’intérieur des rues du Bord-de-l’Eau et du chemin de Chambly ainsi que des rues Saint-Antoine et Saint-Charles, on sent bien que ce quadrilatère d’une superficie de 9290m2 recèle l’un des berceaux les plus probants de la civilisation française en Amérique du Nord. Et peut-être même plus encore…

Présence amérindienne

Car il y a vraiment de tout là-dedans, nous indique l’archéologue en charge du projet, François Grondin, en faisant allusion à la présence amérindienne qui remonte à 1000 ans avant l’établissement des Européens sur le site. «Au cours de nos interventions, nous avons retrouvé un peu de poterie, des mosaïques et aussi des pointes de flèches», de nous expliquer celui-ci. Mais ce n’est pas là le plus spectaculaire…

Le Parc de la Baronnie a bonne réputation, en raison des remarquables richesses que renferme son sous-sol. Voici plus de 30 ans que les chercheurs s’attardent à ce qu’il est convenu d’appeler le «noyau seigneurial» du Vieux-Longueuil. Un noyau où le parc fait naturellement bonne figure. Trois secteurs attirent actuellement l’attention des archéologues : l’emplacement présumé de la première église de Longueuil, construite en 1724; le cimetière, où reposeraient environ 3000 à 4000 âmes; et le site supposé de l’ancien moulin à vent, qui s’est avéré être celui d’un moulin à vapeur, le tout premier au Canada, construit aux alentours de 1820, et qui, selon toute probabilité, aurait été incendié après une quinzaine d’années de bons et de loyaux services. Une découverte!

Le dépotoir

De vastes tranchées ont été creusées à cet effet et on peut déjà entrevoir une partie de ce qui fut anciennement le dépotoir de la ville ou ce qui reste d’une fosse commune qui s’étend, semble-t-il, jusque sous la rue Saint-Charles. Quelques dépouilles osseuses venues tout droit du XIXe siècle (ou de l’ancien régime) ont été jusqu’ici dégagées de l’enclos qui les retenait prisonnières.

Ces interventions répondent à deux objectifs : d’abord et avant tout documenter ces secteurs, lieux de la fondation de Longueuil, et ensuite aménager un parc thématique sur l’histoire de la municipalité et sur l’archéologie. Rappelons qu’en 2005, les propriétés Belcourt, promoteur des Lofts St-Charles, avaient cédé à la Ville une partie du quadrilatère afin qu’un espace urbain soit créé. Ce n’est cependant qu’en 2007 qu’une entente de développement culturel entre la Ville et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCFQ) a été signée pour permettre une première intervention.

Première phase

Présentement, l’équipe des six archéologues en est à la première phase des travaux. D’autres phases suivront. Combien y en aura-t-il? Nous n’en savons rien. Le mandat reste indéterminé. Cette démarche initiale doit s’achever le 31 août prochain. «C’est un travail de longue haleine», nous confiera le responsable du chantier, François Grondin. Les résultats de cette initiative seront connus au bout de la date butoir.

Si l’Égypte est considérée comme un gruyère passablement entamé, parions que Longueuil sera le nouveau terrain de jeu des aventuriers de l’Histoire, avide de découvertes fabuleuses propices à enflammer les imaginaires!

Pour s’inscrire à l’activité Les artéfacts du baron, qui se tiendra le 31 août, appelez au 450-463-7065.



signets:



Visionner 1 - 4 de 4 Commentaires

De: phacoche
08/30/2008 00:04:21
Kathy Reichs





Professeur à l'université de Caroline du Nord, à Charlotte, Kathy Reichs est née à Chicago où elle a obtenu un doctorat d'anthropologie, à Northwestern. Elle est anthropologue judiciaire pour le compte de l'Office of the Chief Medical Examiner, en Caroline du Nord, et pour le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de la province de Québec.


Kathy Reichs fait partie des cinquante anthropologues judiciaires certifiés par l'American Board of Forensic Anthropology et compte parmi les membres du Conseil d'administration de l'American Academy of Forensic Sciences. Quant elle n'a pas affaire à un serial killer ou à des organisations criminelles, Kathy Reichs doit parfois faire face à des catastrophes de grande envergure comme un crash aérien. Kathy Reichs a été l'un des experts appelés sur le site des Twin Towers après le 11 septembre 2001.


Souvent appelée à témoigner dans des causes criminelles, elle partage maintenant son temps entre Charlotte et Montréal.





Depuis 1997, elle écrit des romans mettant en scène le Dr Temperance Brennan, anthropologue judiciaire qui aide à élucider des crimes. Le personnage mène une vie similaire à la sienne, ce qui lui ajoute une dimension authentique. Elle a remporté le Prix Arthur Ellis Award dans la catégorie Meilleur Premier Roman.




Bibliographie



* Déjà Dead, Robert Laffont, 1998


* Death du jour, Robert Laffont, 2000


* (Ce livre est sortie par la suite en format poche sous le titre Passage mortel)


* Deadly décisions, Robert Laffont, 2001


* (En France ce livre a comme titre Mortelles décisions.)


* Voyage fatal, Robert Laffont, 2003


* Secrets d'outre-tombe, Robert Laffont, 2003


* Os troubles, Robert Laffont, 2005
* Meurtres à la carte, Robert Laffont, 2006
* A tombeau ouvert, Robert Laffont, 2007
* Meurtres au scalpel, Robert Laffont, 2008 (titre original : Break no Bones, titre au Canada : Entre deux os)



De: Alex07
08/29/2008 21:28:08

À Nicole et André : ça m'a fait plaisir de partager cette article avec vous.


 


À Phacoche : Je n'ai pas la réponse à votre question. Désolé. De plus, excusez mon ignorance mais je n'ai absolument aucune idée de qui peut bien être cette Kathy Reichs.


 


Bonne soirée!



De: Nicole
08/28/2008 20:02:05
Très intéressant ! merci de nous avoir présenté ce blogue


De: phacoche
08/27/2008 22:23:44
Est-ce qu'on va demander à Kathy Reichs d'identifier les ossements?






*** Planète Généalogie ***