RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Honoré-Beaugrand, rue et station de métro
Ajouté le 09/03/2008 10:37:43 par lisejolin

En 1914, il existait une «rue Beaugrand» à l’intérieur des limites de l’ancienne municipalité du village de Beaurivage de la Longue-Pointe.

 

 

 

Cette dernière change de nom au début du XXe siècle et devient la «rue Trudel», puis en 1922, la «rue Caty».

 

 

 

La « rue Honoré-Beaugrand » est nommé «rue Éliza», par Omer Dufresne avant 1914, en l’honneur  de sa femme Éliza Bernard, sœur de Pierre Bernard.  Entre les années 1914 et 1973, la rue  est désignée sous le nom de «rue Beaugrand».

 

 

 

 

 

 

Entre les années 1921 et 1952, la rue Beaugrand est acquise par La Société Générale d’Entreprises du Canada, Omer Dufresne, H. J. O’Connell Limited et S. D. Miller & Sons.  Le 22 juin 1973, elle est nommée officiellement  « rue Honoré-Beaugrand »

 

 

 

 

 

 

Il existe aussi une voie nommé «place Honoré-Beaugrand», près de la rue du même nom.

 

 

 

 

 

 

La station de métro Honoré-Beaugrand 

 

 

 

 

 

 

Terminus Est de la ligne verte (ligne 1), la station Honoré-Beaugrand a été conçue par l’architecte Yves Bernard et doit son nom à l’écrivain et ancien maire de Montréal,  Honoré-Beaugrand (1849-1906).  Cette  station est inaugurée le 6 juin 1976.   Trois édicules convergent vers une vaste salle-des-pas-perdus souterraine menant aux contrôles : 7950 Sherbrooke Est (sortie Sud), 7955 rue Sherbrooke Est (sortie Nord) et enfin 4755 rue Honoré-Beaudrand. C'est la seule station où les trains peuvent sortir au niveau de la surface

 

 

 

 

 

 

À l’intérieur du métro Honoré-Beaugrand, deux vastes escaliers mènent aux quais en dessous de la mezzanine.  Le côté mur de chaque escalier est recouvert d’une murale de Jean-Paul Mousseau et elles datent de 1975.  Ces murales sont conçues de carreaux de céramique de format standard et chacune d’elles a une largeur 28,6 mètres par 6,1 mètres de hauteur. En face une de l’autre, les formes éclaboussées de rouge sur un fond bleu sur le quai d'arrivée est reflété par des éclaboussures bleus sur fond rouge ornant le quai de départ.

 

 

 

Les murs des quais sont recouverts d'une frise en béton et des tubes fluorescents dissimulés en arrière des plaques de nom jettent des ombres sur les murs. Les quais  s'élargissent vers les escaliers, et les plafonds se lèvent et se baissent pour briser la monotonie des longs planchers revêtus de tapis de carreaux de grès-cérame bruns bordés de granit pâle.  Les quais se retrouvent à 9,4 mètres de profondeur. 

 

 

 

À cette station-terminus, plusieurs lignes d’autobus sont en correspondance : Beaubien, Honoré-Beaugrand, Hochelaga, Jean-Talon Est, Sherbrooke, René-Lévesque, Notre-Dame et Métrobus Bout-de-l’île ».

 

 

 

 

 

 

Aux alentours de la station Honoré-Beaugrand, on retrouve  entre autres, le Centre de Jeunesse Mont-Saint-Antoine, le CHSLD Biermans-Triest, le centre hospitalier Juif de l’Espérance, la Maison de la culture et Bibliothèque Mercier et le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine.

 

 

 

 

 

 

Fondé en 1991, le CHSLD Biermans-Triest  résulte de la fusion de la Résidence Biermans et du Centre Triest. Il est situé au 7905 rue Sherbrooke Est, à Montréal.  C’est une installation de soins de longue durée et un centre de jour accueillant principalement des personnes âgées.

 

 

 

Inaugurée en octobre 1989, la Bibliothèque Mercier est situé au 8105 Hochelaga Est.  On y retrouve un inventaire de près de 80 000 livres et documents variés.  La Maison de la Culture est située au même endroit. 

 

 

 

La construction du pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine est  achevée en mars 1967.  Ce tunnel a été construit sur le lit du fleuve et non sous le fleuve au coût de 75 M$ et ceci afin d’éviter de devoir construire un énorme pont qui aurait défiguré la ville et détruit un quartier.  Il a été baptisé du nom de Louis-H-Lafontaine en l’honneur de l’homme politique du même nom, né à Boucherville en 1807. 

 

 

 

 

 

 

Le Centre de Jeunesse Mont-Saint-Antoine est situé Centre jeunesse Mont St-Antoine 8147 rue Sherbrooke Est 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Paul Mousseau, 1927-1991 - À l'âge de 13 ans, Mousseau commence à s'intéresser à la peinture alors qu'il était étudiant au Collège Notre-Dame de Montréal, avec le Frère Jérôme comme tuteur, de 1940 à 1945. Peu après, il étudie à l'Ecole du Meuble avec Paul-Emile Borduas.  Membre  des Automatistes, il signe le manifeste "Refus global" en 1948. Il est membre fondateur de l'Association des artistes non-figuratifs de Montréal.  Fin des années 1950, Jean-Paul Mousseau est l’un des premiers artistes québécois à intégrer l’art dans l’environnement urbain.  Il succède au Robert LaPalme comme directeur artistique du métro de Montréal et son influence marqua tout le reste du réseau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lise Jolin

 

 

 

 

 

 

P.S. *  Vous pouvez aussi visionner le vidéo de Dragon sur la station Honoré-Beaugrand. La page titre est justement une de ses photos personnelles.

 

 

 

http://genealogie.planete.qc.ca/Dragon 

 

 

 

 

 

 

SOURCES

 

 

 

http://genealogie.planete.qc.ca/blog/view/id_2840/title_honor-beaugrand-journaliste-et-crivain/ (mon blogue : Honoré Beaugrand, écrivain) 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Mousseau (Jean-Paul Mousseau, artiste)

http://www.metrodemontreal.com/green/honorebeaugrand/index-f.html (station H-B)

http://www.stm.info/metro/M18.htm 

www.metrodemontreal.com (par Philippe Dugas)

http://genealogie.planete.qc.ca/blog/view/id_2840/user_405/name_lisejolin/ (Honoré Beaugrand)

 

 

 

 

 

Mots-clés: Honoré-Beaugran D Rue Métro Mousseau



signets:






*** Planète Généalogie ***