RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Logements sociaux à Montréal
Ajouté le 10/19/2008 05:42:27 par Sylvain_Croteau

À Montréal, la présence à grande échelle de projets d’habitations sociales subventionnées apparaît après la Deuxième Guerre mondiale avec les maisons des vétérans qui suivaient le modèle de l’unifamiliale pavillonnaire typiques de l’environnement suburbain.

 

Les Habitations Jeanne-Mance, située au cœur du centre-ville Est de Montréal, est pour sa part un exemple unique d’application des règles des CIAM. Il s’agissait en effet de conserver une forte densité de population qui comprend des tours d’habitation, disposées au centre d’un parc de verdure.

 

Une originalité des Habitations Jeanne-Mance vient toutefois des édifices plus bas, au traitement architectural plus conventionnel, que l’on souhaitait mieux adapté que les tours aux familles nombreuses. Cet ensemble, aussi connu sous le nom de plan Dozois, correspond, par ailleurs, à l’esprit du renouveau urbain (Urban Renewal) qui a cours à cette période dans les grandes villes américaines. Comme tel, il correspond à une volonté politique de démolir des quartiers jugés insalubres au niveau de l’hygiène et, dans ce cas-ci, au niveau de la morale puisqu’il s’agissait du Red Light de la ville que l’administration municipale tentait, depuis des années, de contrôler.

 

 

LA QUESTION QUI TUE ?  Après tout, on est dimanche et le blogue est pour que "tout le monde en parle" !

 

 

Pourquoi a-t-on appellé ce projet domiciliaire le PROJET DOZOIS ?  Y a-t-il un lien avec Paul Dozois (Notre lignée du jour) qui fut ministre des affaires municipales ?

 

 

Mots-clés: Dozois HLM Montréal



signets:



Visionner 1 - 3 de 3 Commentaires

De: Soleil3p
12/12/2008 21:43:08

Moi je me demande comment puis-je obtenir un logement à prix modique dans ce secteur?


 


J'ai de gros problèmes de santé qui m'ammène à  devoir déménager, mais je cherche un secteur proche de toutes commoditées.


 


je ne sais pas si l'on peut me donner une réponse à ma question, mais j'espèr du moins que ma requête sera lue.


 


 


Merci!



De: denisepelletier
10/20/2008 02:55:41

3. LES HABITATIONS JEANNE-MANCE


Quadrilatère Ontario, Saint-Dominique, Boisbriand, Sanguinet

Occupant une superficie de 8 ha, l’ensemble, érigé de 1957 à 1961,


est formé de 24 bâtiments de hauteur variée implantés dans un parc :


des maisons en rangée, des immeubles à appartements de 2 et 3


étages et des tours de 12 et 14 étages. Près de 800 logements


sociaux y accueillent au départ quelque 3 000 habitants; ils sont moins


de 2 000 aujourd’hui.


L’ensemble est issu du rapport Dozois – du nom de Paul Dozois,


conseiller municipal et président d’une commission d’enquête sur


le logement à Montréal en 1953-1954 – qui prévoyait la démolition de


13 secteurs de « taudis » dans le centre-ville.


Inspiré au départ par les John J. Cochran Garden Apartments de


St. Louis (Missouri), construits en 1952-1953, le premier plan d’ensemble


pour le projet montréalais est réduit de moitié en 1956. Puis, en tenant


compte d’un autre modèle étasunien, les Prairie Avenue Courts de


Chicago (1954-1955), les urbanistes montréalais Rother, Bland et


Trudeau déposent le plan de l’ensemble actuel en 1957. Les bâtiments,


de belle facture, sont alignés avec soin pour optimiser l’ensoleillement


et créer des ensembles distincts autour des tours.


Ce sont les architectes Greenspoon, Freedlander & Dunne et


Jacques Morin qui ont préparé les plans de construction. Pour les


bâtiments bas, ils ont opté pour des maisons en rangée avec toits en


bâtière et jardinets, issus des New Communities étasuniennes du début


des années 1950. Les édifices plus hauts sont des tours et des barres


qui affichent sans compromis le parti moderniste déjà affirmé dans


l’exemple de St. Louis.


Ensemble précurseur, les habitations Jeanne-Mance sont une figure


emblématique de la Révolution tranquille; elles rallient aujourd’hui


les tenants de la conservation d’un patrimoine architectural moderne.


 


Source : http://www.sciences.uqam.ca/pdf/architecture.pdf



De: lisejolin
10/19/2008 07:23:31

14 mars - Le ministre Paul Dozois annonce que Québec injectera $1 million dans un plan d'élimination des taudis à Montréal[6]. (Le Devoir, 9 mars 1956)

 


http://fr.wikipedia.org/wiki/1956_au_Qu%C3%A9bec 


Bon dimanche,


Lise







*** Planète Généalogie ***