RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Dictionnaire prosopographique des militaires beaucerons incluant le Régiment de la Chaudière depuis 1914
Commander maintenant!

Prix: 58.00



BLOGUES  
 
RSS
Papier Rolland (suite)
Ajouté le 10/22/2008 12:28:51 par MauriceRolland
Stanislas-Jean-Baptiste Rolland est né le 13 mai 1851, rue Saint-Vincent, Montréal.  Il est le frère cadet de Jean-Damien et fils de Jean-Baptiste, fondateur de Papier Rolland, et d'Albina Lanthier.

Alors qu'en 1882 le secteur du papier se développait, Stanislas-Jean-Baptiste, alors âgé de 31 ans fut chargé de coordonner les opérations de l'entreprise et cumula les fonctions de premier directeur gérant, de chef de la fabrication, d'ingénieur d'entretien et de réparation, de chimiste et de comptable à l'usine de Saint-Jérôme.

En 1899, une usine américaine, la North River Lumber & Pulp Company acheta un emplacement à Sainte-Adèle et Stanislas-Jean-Baptiste comprit qu'il pouvait perdre le contrôle de l'approvisionnement en eau pour l'usine jérômienne et qu'il aurait un concurrent dans le voisinage.  A cette époque, l'eau constituait toute la force motrice de l'usine puisqu'elle actionnait une roue à aubes reliée par des courroies de cuir à la machinerie.  Il vient donc inspecter les lieux avec son ingénieur et en fut impressionné et décida de racheter lui-même l'emplacement au coût de 7 000$.  En décembre de la même année, il fonda la Compagnie des Moulins du Nord et en 1912, fusionna celle-ci à l'usine de Saint-Jérôme.

La guerre de 1914 va exiger un rendement maximum des 4 machines à papier existantes.  En 1918, la production quotidienne des deux usines se chiffre à 26 000 livres, soit environ 8 à 9 fois la production initiale de 1882.  Sous la présidence de Stanislas-Jean-Baptiste, la troisième génération des Rolland s'intègre dans l'entreprise.  Ses deux fils, Jean et Olivier sont respectivements gérants des usines de Saint-Jérôme et de Mont Rolland, tandis que Pierre, fils de Damien, s'occupera du bureau de Montréal.  La réputation des papiers Rolland s'affirme maintenant de l'Atlantique auPacifique.

En 1928, les deux usines tournent à pleine capacité.  Malgré tout, elle demeure insuffisante et un agrandissement d'importance s'impose.  Pour assurer le financement, Stanislas-Jean-Baptiste décide de rendre la compagnie publique.  Il y aura donc une émission de 60 000 actions votantes cotées en bourse et du fait même, la nouvelle société est constituée, la compagnie de Papier Rolland Limitée.  La famille Rolland conserve le tiers des actions votantes.  Des travaux de construction débutent aussitôt à l'usine de Saint-Jérôme en vue de l'addition de deux nouvelles machines à papier.  En 1929, on procède à l'installation de la machine #5 d'une largeur de 85 pouces et d'une vitesse de 500 pieds à la minute.  Puis dix ans plus tard, ce sera la venue de machine #6.

En plus d'être directeur de l'usine de Saint-Jérôme, Stanislas-Jean-Baptiste fut commisaire d'école, marguillier, puis maire de Saint-Jérôme de 1893 à 1901.  Au décès de son frère, Jean-Damien le 16 novembre 1912, Stanislas-Jean-Baptiste devient président de la Compagnie de Papier Rolland ainsi que de J.B. Rolland & fils.  Même à sa retraite, il assume la présidence du conseil d'administration.

Stanislas-Jean-Baptiste s'éteint à l'âge de 84 ans.  Ainsi disparait un autre grand seigneur du papier.

Mots-clés: Stanislas-Jean- Baptiste Rolland



signets:






*** Planète Généalogie ***