RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Biographie Marie-Louis Pelletier
Ajouté le 11/12/2008 00:22:06 par denisepelletier

 

u cours d’une vie, plusieurs événements se produisent et, il y en a par contre qui prennent une place importante dans nos souvenirs.

 

Nous avons fondé, mon épouse et moi, le 12 mai 1961, notre entreprise: "Le Courrier de Trois- Pistoles" que nous avons publié durant 32 ans. Nos quatre enfants sont venus tour à tour nous prêter main forte et cheminer avec nous.

Le 30 octobre 1987, je recevais en la Basilique Cathédrale Notre- Dame d’Ottawa de son Excellence Madame Jeanne Sauvé, Gouverneur Général du Canada et Prieure du Prieuré du Canada, la décoration de Frère Servant de l’Ordre de Saint- Jean. Recevoir cet honneur fut pour moi un souvenir inoubliable.   Cette décoration me fut décernée pour services rendus à l’Ambulance Saint-Jean.

Le 23 juin 1991, on célébrait notre 40e anniversaires de mariage et on se rendait rejoindre nos quatre enfants en la salle de réception du Motel Au Sommeil d’Or de Mont- Joli pour célébrer l’événement.

 

Connaissant nos enfants, on se doutait bien qu’une surprise nous attendait, croyez-nous, c’en était toute une.

 

À notre arrivée dans la salle, une centaine de parents et amis nous attendaient.  Que d’émotions!   Et la soirée ne venait que de commencer. Une adresse fut lue par nos (5) cinq petits-enfants et de surprise en surprise, est venu le temps de la remise de cadeaux dont une belle mosaïque sur laquelle on pouvait voir notre photo de famille, les photos de famille de chacun de nos enfants, de l’aînée de nos petits-enfants, des cinq générations du côté de mon épouse et celle de notre très chère tante Albertine (qui a célébré ses 100 ans le 13 octobre 1993) tenant dans ses bras notre arrière-petit-fils, Alexandre, que nous chérissons.

 

Ce fut, au plus loin de nos souvenirs, le plus beau moment que nos enfants nous avaient préparé en cachette et dont nous étions complices sans le savoir puisque nous avions fourni les photos pour préparer la mosaïque.

 

Nous sommes maintenant à la retraite et nous en profitons pour voyager un peu.

Témoignage de Claire et Marie-Louis Pelletier

Mots-clés: Marie-Louis Et Claire Pelletier



signets:



Visionner 1 - 2 de 2 Commentaires

De: denisepelletier
11/12/2008 23:03:09
Merci de vos commentaires.

 



Il est vrai que mes parents ont mis Trois-Pistoles sur la map. c'est le cas de le dire. Il n'y avait rien et tout à coup Le P'tit Courrier appellation que la population lui avait donné répondait aux demandes de la population et leur donnait la possibilité de s'exprimer par le Courrier du lecteur et bien d'autres rubriques.



 



J'aurais une petite anecdote à vous raconter.  Les frères Roger et Jean-Guy Rioux étaient deux entrepreneurs de pompes funèbres.. c'était le quel qui aurait le plus de mort à son salon ou le plus de voyage d'ambulances.  C'était tout un folklore avec ces 2 là tout le temps ahahha  Roger était celui qui aimait se chicaner le plus  ahhah  Jean-Guy vit toujours et son fils a repris la relève.



 



C'était tellement drôle. et c'est encore drôle aujourd'hui.  Il y avait les Pro Roger et les Pro Jean-Guy  ahhahahahh   C'est encore ça aujourd'hui malgré que le salon de Roger a été racheté par Monsieur Fleury.



 



Nous de la famille, mon beau-frère ainsi que son père travaillaient pour Roger alors nous n'avons pas eu le choix d'aller chez Roger lors des décès dans la famille.



 



 



Chus morte de rire rien qu'à y penser.



 



Lorsque Roger est décédé, il était au salon de Jean-Guy, son frère. 



 



Les 2 Madame Rioux, je n'ai pas eu connaissance qu'elles se parlaient.  Deux femmes très gentilles.



 



 Les Péladeau en 2001 ont fermé le journal en même temps que le Touladi pour le Témiscouata.  Ces 2 régions ont perdu la voix dans laquelle ils pouvaient s'exprimer.



 



J'y ai vu plusieurs commerces dans ce journal prendre leur envol. 



 



J'ai de très beaux souvenirs en tête.



 



C'était la belle époque pour moi.  Toute la famille y a travaillé.  Dans les années 70, nous y .étions tous. 



 



L'Équipe du Courrier, c'était notre seconde famille.  Des liens très serrés s'étaient tissés.



 



Les Michel Labrie, Charles-Henri D'Amours, André Morin, Lorraine Lapinte, Gisèle Beaulieu, Jean-Pierre Deschesnes, et bien d,autres.  Il ne faut pas que j'oublie les collaborateurs., la Chambre de Commerce, le Club Richelieu..



 



Très belle époque...



 



Denise



 




De: denisepelletier
11/12/2008 08:37:17

Mes parents sont décédés.


 


Ce texte est le dernier texte que mon père a écrit après leur 40ème


 


 


 


 


 







*** Planète Généalogie ***