RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Commémoration de la bataille de Trois-Rivières (6 juin 1776)
Ajouté le 05/30/2009 12:47:21 par Ritchot_Nason
Voici un article tiré du Nouvelliste (quotidien trifluvien) sur un évènement à mettre à votre calendrier estival :


La Bataille de Trois-Rivières magnifiquement commémorée
Louise Plante
Le Nouvelliste


Publié le 13 février 2009

(Trois-Rivières) Le 4 juillet prochain, on rappellera à Trois-Rivières la bataille du 8 juin 1776 dans le cadre du 375e anniversaire de la ville. Et contrairement à Québec, avec la commémoration de la bataille des Plaines d'Abraham, aucune controverse ne se profile à l'horizon. Il faut dire que cette bataille-là, on l'a gagnée!

Reconstitution historique, cérémonie de réconciliation, cocktail avec le gratin politique, bateaux militaires et un invité d'honneur en la personne du consul général américain à Québec, David Fetter: la table est mise pour une journée mémorable, sans doute le temps fort des festivités.

L'affrontement qui sera reconstitué en partie dans le parc Antoine-Gauthier du secteur Pointe-du-Lac, à l'occasion du Rendez-vous des coureurs des bois, est relaté dans les livres d'histoire sous le nom de la Bataille de Trois-Rivières.

Elle a pris place dans le contexte de la révolution américaine. L'opération militaire a eu lieu le 8 juin 1776. Les Américains y furent vaincus et repoussés par les Anglais et les Canadiens. Le lieu principal de la bataille est situé juste en bas de la côte Plouffe, dans le quartier Sainte-Marguerite.

Loin de soulever des protestations, l'événement risque d'attirer tant de monde que le comité des Fêtes du 375e et celui de Trois-Rivières Capitale culturelle du Canada devront trouver un moyen de gérer les spectateurs.

Si la population est attendue nombreuse au parc Antoine-Gauthier où André Beauchesne, président du Rendez-vous des coureurs des bois, nous promet un vrai plongeon dans l'histoire, on craint devoir limiter la foule devant le monastère des Ursulines dans l'arrondissement historique, où aura lieu une cérémonie amicale avec l'armée américaine, histoire de réparer un oubli du passé - une facture non payée aux Ursulines. Il est possible que des
billets soient remis à la population. On cherche encore une formule.

L'événement est en cours de préparation mais s'il n'en tient qu'à Jean Fournier, président des fêtes et à Michel Jutras, directeur des Arts et de la culture à la Ville de Trois-Rivières, il sera important, chargé d'émotion et solennel.

On espère même y attirer des premiers ministres, la gouverneure générale et de hauts gradés militaires canadiens et américains sans oublier la chaîne d'information CNN.

On dit que cette dernière rate rarement un événement historique mettant en scène des soldats américains.

La bataille de Trois-Rivières

1763 > Fin de la Guerre de sept ans en Europe entre l'Angleterre et la France

13 septembre 1759 > Bataille des Plaines d'Abraham

1775 à 1783 > Guerre d'indépendance américaine

> Les Américains veulent libérer l'Amérique du Nord de la tutelle anglaise.

> Les Canadiens restent neutres face au conflit anglo-américain.

1774 > Signature de l'Acte de Québec

> Les Américains décident d'envahir la province de Québec

> Deux armées se mettent en route

1775 > Montréal ouvre ses portes aux envahisseurs sans combattre.

8 février 1776 > Un détachement de 100 Bostonnais occupe la ville de Trois-Rivières.

Le 20 mai 1776 > Devant l'arrivée d'une flotte anglaise, ils plient bagages et se replient vers Sorel.

Dans la nuit du 7 au 8 juin > Les Américains mal renseignés sur les
effectifs trifluviens, traversent le fleuve à la hauteur de Pointe-du-Lac.

> Les soldats forcent Antoine Gauthier à les guider vers Trois-Rivières durant la nuit.

> Mais ce dernier avertit sa femme, Marie-Josephte Girard, de courir avertir le capitaine de la milice, pendant qu'il ralentit les Américains.

> Les Trifluviens regroupèrent près de 1100 soldats et attendirent de pied ferme les Américains, bien retranchés près du coteau qui domine la basse-ville, la commune et la route Sainte-Marguerite.

> La bataille dura deux heures entre les Américains et le 62e régiment anglais et les miliciens trifluviens.

> Les Américains furent refoulés jusqu'à la Rivière-du-Loup.

> On dénombra 300 morts et blessés du côté ennemi et seulement une douzaine du côté canadien. L'hôpital des Ursulines accueillit les blessés.

> Les morts furent inhumés dans un cimetière provisoire, face à la poudrière, vis-à-vis de l'hôpital.

Mots-clés: Trois-Rivières Bataille Guerre D'indépendance Américaine Commémoration



signets:



Visionner 1 - 1 de 1 Commentaires





*** Planète Généalogie ***