RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Gilles Pellerin, humoriste
Ajouté le 09/03/2009 14:05:57 par Pilote_Qc

Gilles Pellerin, humoriste

 

Monsieur Gilles Pellerin, un homme de petite taille mais de grande présence. Un jour, il me lança ceci [ Venez souper

chez-moi, ce soir!]. Moi, déclinant poliment son invitation, lui, de rajouter [Est-ce parce que je ne suis pas assez bien

pous vous... .]. Cela , c'est du vrai Gilles Pellerin, dynamique , combatif, etc., etc., etc.. Je me suis quand même

rendu chez-lui, le visiter, plus tard, alors qu'il demeurait à Verdun, plus précisément à L'Île-Des-Soeurs. Mes

recherches sur le Net m'ont permis de relever les quelques renseignements suivant... . À noter que sa mort officielle est

survenu en 1977 mais avant cela, on avait annoncer son décès à quelques reprises déjà. Il avait fini par trouver drôle

ces faux évènements.

 

Bonne lecture et surtout bon visionnement!

 

Cordialement,
Pilote_Qc


 

Gilles Pellerin [né à Nicolet le 18 avril 1926 et mort à Montréal le 15 août 1977] est un acteur, humoriste et

monologuiste canadien ayant travaillé sur scène, à la radio et à la télévision.

 

Biographie:

 

Après des études au Collège de Nicolet, Gilles Pellerin commence sa carrière comme annonceur radio à Trois-Rivières pour,

par la suite, devenir co-animateur avec Jacques Normand, au poste de radio CKVL de Montréal en 1946.

En effet, il intègre une émission radio déjà populaire à CKVL: La parade de la chansonnette française. Cette émission,

d'une durée de huit heures au cours de laquelle se relaient plusieurs animateurs est la locomotive de la station.

D'autres jeunes animateurs se joignent à l'équipe animée par Jacques Normand: Roger Baulu, Jean-Maurice Bailly et Paul

Berval. Par la suite, Gilles Pellerin anime une nouvelle émission radio nouveau genre [devant public] à CKVL, Le fantôme

au clavier (1947-1950), avec Jacques Normand et Billy Munro qui connut un grand succès.

 

Gilles Pellerin débute alors une grande complicité avec Jacques Normand. Il doit sa première notoriété au statut de

victime que Jacques Normand lui fait coller à la peau en le criblant de flèches humoristiques sur sa petite taille, sa

maladresse et ses manières lourdaudes.

 

Après avoir travaillé dans plusieurs cabarets montréalais à partir de la fin des années 1940, Gilles Pellerin développe

rapidement ses propres monologues qui mettent souvent en premier plan les fameuses aventures de Rolland, souvent aux

prises avec sa mère, l'ineffable [Mère à Rolland]. Il présente pour la première fois son célèbre monologue de la [Mère à

Rolland] au cabaret montréalais Au Faisan Doré.

 

Au début des années 1950, il se produit au Cabaret Saint-Germain-des-Prés pour, par la suite, devenir co-directeur des

cabarets montréalais Le Continental et Les Trois Castors, avec son ami Jacques Normand.

 

En 1953, Gilles Pellerin devient co-animateur [avec Jacques Normand, Paul Berval et Lucille Dumont] d'une des premières

émissions de variétés à la Télévision de Radio-Canada: Le Café des artistes. De 1955 à 1957, il partage la vedette à

Jacques Normand et Colette Bonheur dans une autre émission de variétés de la Télévision de Radio-Canada, Porte ouverte

qui connaît un grand succès.

 

C'est l'époque la plus florissante de Gilles Pellerin. Il est alors un des humoristes les plus appréciés au Québec, non

seulement dans les cabarets, mais également dans des émissions de variétés à la radio et à la télévision où il est

souvent invité [ex.: il est un invité régulier de l'émission de télévision Music-hall]. Il a un rôle dans le téléroman le

plus populaire de cette décennie, La Famille Plouffe, et on enregistre plusieurs de ses monologues. Pellerin est

considéré comme le premier grand monologuiste du Québec.

 

Gilles Pellerin se présente au poste de député dans son comté natal de Nicolet-Yamaska aux élections fédérales de 1958

sous la bannière du Parti libéral du Canada. Le conservateur Paul Comtois gagne l'élection par 3000 voix. Ce sera sa

seule expérience politique.

 

La fin de la grande période des cabarets montréalais [début des années 1960] enlève à Gilles Pellerin une tribune où il

excellait et ses présences médiatiques s'espacent même si on peut encore l'apprécier dans des séries télévisées comme Cré

Basile, les Mont-Joye et La Petite Patrie. Jusqu'au milieu des années 1970, il continue d'être invité sur le panel

d'émissions telles À la seconde et Le travail à la chaîne. À la radio, il anime au poste CKVL l'émission [La ligne est

occupée] en compagnie de Clovis Dumont, dans la deuxième moitié des années 60.

 

Gilles Pellerin meurt le 15 août 1977 à l'hôpital Santa-Cabrini de Montréal, lors d'une opération à coeur ouvert visant à

juguler une déficience cardiaque. Sa disparition est trop peu remarquée, son décès s'étant produit la veille de celui

d'Elvis Presley.

 

Télévision et cinéma

 

1953 - 1955 : Le Café des artistes (TV) avec Gilles Pellerin, Jacques Normand et Lucille Dumont.
1955 - 1957 : Porte ouverte (TV) avec Gilles Pellerin et Jacques Normand
1953 - 1959 : La Famille Plouffe (Série TV) : Baptiste
1955 - 1957 : Porte ouverte (TV)
1957 - 1961 : La Pension Velder (Série TV)
1961 : Sur le bout du banc (Série TV)
1963 : Le Feu Sacré (Série TV)
1965 - 1970 : Cré Basile (Série TV) : Phaneuf
1966 : Once Upon a Prime Time
1970 - 1975 : Mont-Joye (Série TV) : Jules le cuisinier
1973 : Trois fois passera
1974 - 1976 : La Petite Patrie (Série TV) : Monsieur Gloutnez (l'embaumeur)
1974 : La Pomme, la Queue et les Pépins de Claude Fournier
1974 : C'est jeune et ça sait tout!
1975 : Tout feu, tout femme  : Albert
1976 - 1977 : Quinze ans plus tard (série TV): Pierrot Picotte.
________

 

Interprétation, avec dates:

 

Quinze ans plus tard (1976-1977)
Petite patrie, La (1974-1976)
Mont-Joye (1970-1975)
Cré Basile (1965-1970)
Feu sacré, Le (1963-1963)
Mors aux dents, Le (1961-1962)
Sur le bout du banc (1961-1961)
Pension Velder, La (1957-1961)
Famille Plouffe, La (1953-1957).
________

 

Gilles Pellerin, Comédien
Lignée du jour, par sergecomeau  ;-)
 
   Né le 18 avril 1926.  Fils de Emile Pellerin et de Eva Bélanger.
   Il est décédé le 15 août 1977 à Montréal... .
________

 

Revue québécoise de psychologie, vol. 26, no. 3, 2005

RENCONTRE AVEC… Charles Gill (1920 - ...)

...

C.G. Il y a eu aussi contact continu avec le groupe du père Samson, jésuite, psychiatre à l’Institut de psychothérapie de

Montréal et à l’École de psychothérapie à Québec. L’équipe de Montréal m’a donné une formation professionnelle solide.

Nous avions des discussions de cas à toutes les semaines et une conférence théorique avec la participation de l’équipe.

C’était un peu comme Lacan faisait, ou comme Mailloux a dû faire avec les années. Freud le faisait et bien d’autres, c’

était un « cénacle » fermé. L’équipe était formée de trois psychiatres québécois, un psychologue, une religieuse des

Sœurs de la Miséricorde et deux filles célibataires, dont une millionnaire, fille d’un collègue de l’inventeur Henry

Ford, et l’autre était la soeur de Gilles Pellerin, le comédien; tous des gens brillants, expérimentés. Je suis arrivé là

en 1955, j’ai commencé à y travailler en cabinet privé jusqu’à l’été 1985.
________

 

Vu dans la biographie d'Olivier Guimond:

 

Olivier Guimond (21 mai 1914 à Montréal - 29 novembre 1971 à Montréal) est un comédien et humoriste québécois.

À l'âge de 7 ans, Olivier Guimond est placé par ses parents au Mont-Saint-Louis à Montréal, où il reste jusqu'à 16 ans.

Il se fait par la suite connaître rapidement dans les différentes troupes de burlesques de Montréal et il joue avec les

meilleurs acteurs de cette tradition comme Arthur Petrie et Juliette Petrie, Manda Parent, etc. Il côtoyera, après la 2e

guerre mondiale, les Paul Berval, Denis Drouin, Gilles Pellerin dans les cabarets montréalais en pleine effervesce.
____

 

Vu dans la biographie de Michel Noël:

 

Naissance: 1922-06-27, Il nous a quitté pour aller au paradis en 1993 à l'âge de 70 ans.

La guerre terminée, Michel revient au Québec et il reprend son travail à CKAC. En 1952, l'inauguration de la première

station de télévision lui permet d'explorer ce nouveau médium. Il participe à de nombreuses émissions. La première de

toute, en compagnie en son vieil ami Jean Rafa et de la pétillante Clairette. Il sera de la distribution de l'Île aux

trésors avec François Gratton et Gilles Pelletier, participera à la série Toi et Moi avec Janette Bertrand et Jean

Lajeunesse. Il animera aussi des émissions de variétés, Silhouette et Feu de joie où il présentera des artistes de

renommée internationale: Maurice Chevalier, Tino Rossi, Lucienne Boyer et, plus près de chez nous, Lucille Dumont, Gilles

Pellerin, Murielle Millard, Paul Berval, Dominique Michel. Il tournera ensuite La pension Velder et, beaucoup plus tard,

jouera dans Quelle famille.

________

 

Attention! pour celui qui a eu le courage de lire mon blogue jusqu'ici, un véritable cadeau vous est offert: il vous

suffit simplement de vous rendre à l'adresse suivante pour le découvrir et je vous prédis sans ambage que vous serez dans

la joie.

 

Bon visionnement!

 

Circulation à Montréal, Bernard Devlin, 1955, 15 min

 

Source: http://www.nfb.ca/playlists/la-memoire-dune-ville/viewing/Circulation_a_Montreal_1re_parti e/
________

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Pellerin_(acteur)
        http://archives.emissions.ca/artisan_1192.html
        http://genealogie.planete.qc.ca/news/view/id_1370/
        http://www.rqpsy.qc.ca/rencontre/Gill.htm
        http://archives.emissions.ca/artisan_2201.html
        http://www.nfb.ca/playlists/la-memoire-dune-ville/viewing/Circulation_a_Montreal_1re_parti e/

 

 


Mots-clés: Gilles Pellerin Humoriste Comédien



signets:






*** Planète Généalogie ***