RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Moulin à vent Antoine-Jetté
Ajouté le 09/04/2010 19:11:02 par Gabrielle

Moulin à vent Antoine-Jetté

 

Classé monument historique en 1976

 

Deux ans plus tard, il est entouré d'une aire de protection. La seigneurie de Repentigny est concédée à Pierre Le Gardeur de Repentigny (mort en 1648) en 1647.

Dès 1673, le seigneur se conforme aux obligations de la tenure seigneuriale en faisant construire dans son domaine un moulin à farine mû par le vent. Mais ce bâtiment est détruit et, pendant longtemps, les habitants du fief doivent faire moudre leurs grains dans les localités environnantes : Saint-Sulpice, Lachenaie ou Pointe-aux-Trembles.

Au début du XIXe siècle, les terres de la plaine de Montréal sont celles qui résistent le mieux aux divers problèmes que connaît l'activité agricole au Bas-Canada (mauvaises conditions climatiques, parasites, baisse des exportations). L'abondance de blé et le faible potentiel hydraulique des rivières de la région obligent alors les agriculteurs de cette région à ériger un grand nombre de moulins à vent. Grâce à l'initiative privée, trois de ces moulins sont construits dans la localité de Repentigny entre 1816 et 1823. Ils sont situés à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, à l'est du coeur du village.

Deux de ces moulins ont survécu, soit le moulin Antoine-Jetté et le moulin Grenier. Le premier est érigé par Antoine Jetté en 1823, au coût de 3000 francs,  et exploité par son fils de 1824 à 1827. Peu intéressé par le métier de meunier, le fils rétrocède cependant le moulin à ses parents en 1827. Ceux-ci le loueront alors durant une période d'une trentaine d'années.  En 1851, il est défini comme un "moulin faisant de bled farine, garni de ses tournants et virants, et allant par le vent", locution courante pour décrire un moulin en état de marche.  le moulin produit quelque 2 200 minots de tous grains. L'héritière Jetté, qui prend possession du moulin à son mariage, le lègue à son tour à ses successeurs. Ces derniers en poursuivent l'exploitation jusqu'en 1896. alors qu'il est vendu au cultivateur Arthur Léveillé. Dans les années 1910-1915, il cesse ses opérations. Pendant tout ce temps, l'exploitation du moulin aura été le plus souvent donnée en location.

La terre ancestrale de la famille Jetté est morcelée en 1937 à des fins de développement résidentiel. Le lot comprenant le moulin est vendu à la famille Séguin en 1959. Vers 1973, une résidence est construite sur ce terrain.

Aujourd'hui, bien que dépouillé de son mécanisme et de ses ailes, il orne le jardin de la famille Séguin qui l'utilise comme remise et en prend grand soin.

 

Source : Répertoire des bien culturel du québec

Mots-clés: Moulin à Vent



signets:






*** Planète Généalogie ***