RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Rosa Bonheur, peintre
Ajouté le 06/07/2011 10:26:46 par Pilote_Qc

Marie Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur, l'une des femmes française qui conquirent durant le XIXe siècle une renommée aussi justifiée par leur talent qu'unanimement reconnue par leurs comtemporains, née le 16 mars 1822 à Bordeaux et morte le 25 mai 1899 à Thomery en Seine-et-Marne, est une peintre et sculpteure, spécialisée dans les représentations animalières. Elle connut le succès tant en France qu'en Angleterre ou aux États-Unis. Comme George Sand et Sarah Bernhardt, elle est une figure des débuts du féminisme.    --- Personnellement, j'ajoute Jeanne d'Arc,

 

voyez

 

********

[Les deux pivots de l'Humanité

 

Jeanne d'Arc, surnommée la Pucelle d'Orléans ou plus simplement la Pucelle, est une figure emblématique de l'histoire de France et une sainte de l'Église Catholique:

 

Jeanne d'Arc est à la reconnaissance de la femme comme personne pensante et indépendante de l'homme, son compagnon de vie, ce que Jésus-Christ est à la reconnaissance de la civilisation de l'Homme.]

 

 

Aucune source ne permet de déterminer exactement les origines de Jeanne d'Arc, ni ses date et lieu de naissance: les témoignages

d'époque sont imprécis, Domrémy ne possédait pas de registre paroissial... .

 

********

 

... mais revenons à Rosalie,

 

son père, le peintre Raymond Bonheur encourage et soutient ses enfants dans cette voie: Auguste deviendra peintre, Juliette également [de plus elle épousera le fondeur

Peyrol, qui travaillera avec Rosa], Isidore est sculpteur, et enfin Rosa. Sa mère Sophie Marquis, de père inconnu, est adoptée par un riche commerçant bordelais,

Jean-Baptiste Dublan de Lahet. Rosa Bonheur se plaira à imaginer que le mystère de ses origines maternelles cache quelque secret d'État, qu'elle est de sang royal,

mais on sait à présent que Dublan de Lahet, était en fait son véritable grand-père.

 

Elle passe plusieurs années à la campagne, au Château Grimont [Quinsac], où elle a la réputation d'être un garçon manqué, réputation qui la suivra toute sa vie et

qu'elle ne cherchera pas à faire mentir, portant les cheveux courts et fumant des havanes. Homosexuelle, elle a vécu deux passions. L'une pour Nathalie Micas,

rencontrée en 1837 [Rosa avait quatorze ans et Nathalie douze], qui deviendra peintre comme elle et dont elle ne sera séparée qu'à sa mort en 1889; l'autre, après le

décès de Nathalie Micas, pour une Américaine, Anna Klumpke, également peintre, avec qui elle vivra dix ans, jusqu'à sa mort, et qui sera sa légataire universelle.
 
Paradoxalement, la vie excentrique que menait Rosa Bonheur n'a pas fait scandale à une époque pourtant très soucieuse des conventions. Pour l'anecdote, Rosa Bonheur

dut cependant réclamer aux autorités policières l'autorisation de s'habiller en homme — ou plus précisément, de porter des pantalons — pour fréquenter les foires aux

bestiaux [autorisation de travestissement, renouvelable tous les six mois auprès de la préfecture de Paris].
 
Élève de son père, elle expose pour la première fois au Salon en 1841. Elle obtient une médaille de 3e classe au salon de 1845 et une médaille d'or au salon de 1848.

 

L'année suivante, elle y expose le Labourage nivernais [Musée d'Orsay], commande de l'État. Avec le Marché aux chevaux [MET, New York], présenté au salon de 1853,

elle connaît une gloire internationale qui lui vaudra d'effectuer des voyages au cours desquels elle sera présentée à des personnalités telles que la reine Victoria.

Elle rencontrera aussi l'impératrice Eugénie, ou encore le Colonel Cody [Buffalo Bill], qui lui offrira une authentique panoplie de Sioux.
 
En 1859, elle s'installe à By, coteau viticole de la commune de Thomery en Seine-et-Marne, où elle installe son atelier et aménage des espaces pour ses animaux.
 
Première femme artiste à avoir été nommée Chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur en 1865 — elle reçoit cette distinction des mains de l'Impératrice elle-même —

elle sera promue officier de cet ordre en avril 1894. Elle décède le 25 mai 1899 au château de By et est inhumée au cimetière du Père-Lachaise [division 74]. Les

tableaux, aquarelles, bronzes et gravures de son atelier ainsi que sa collection particulière seront vendus à la galerie Georges Petit8 à Paris du 30 mai au 8 juin 1900.
 
De nos jours, l'atelier de Rosa Bonheur est ouvert au public dans le musée-château de By, à Thomery, près de la forêt de Fontainebleau.

 

Descendance de Bonheur Raymond


Bonheur Raymond 
x Marquis Sophie 
|___Bonheur Rosalie + 25/05/1899 
|___x Micas Nathalie 
|___x Klumpke Anna 
|___Bonheur Auguste 
|___Bonheur Juliette 
|___Bonheur Isidore
____

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Bonheur
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d'Arc#Famille_et_enfance
http://fr.wikipedia.org/wiki/Buffalo_Bill
http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Sand
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sarah_Bernhardt
________

Mots-clés: Rose Rosalie Bonheur Peintre



signets:






*** Planète Généalogie ***