RSEAU PLANTE QUBEC : Plante Qubec - Ma Plante - Plante Gnalogie - Plante Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 donnes


Coffret 6 volumes des Trsors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
L'insolite mariage d'lie Leduc
Ajout le 07/14/2013 10:05:13 par CGagnon
Une histoire vraie qui ma parue assez intressante pour loffrir ici :
 
LINSOLITE MARIAGE DLIE LEDUC
 
 Prsente par Myriam Lambert, archiviste, Socit historique du Saguenay, dans le Rveil, le mardi 15 et le mardi 22 janvier 2013. Source : Hubert Charbonneau, Mmoire de la Socit Gnalogique Canadienne Franaise, automne 1999, pp. 231-239.
 
 () cette histoire prouve que certains de nos prdcesseurs eurent des vies qui sortirent de lordinaire
 
   Notre histoire se droule dans le village des boulements, laube de la dcennie 1830. Un jeune homme inconnu se prsente, un beau jour, au village, se disant originaire de la plaine de Montral et sappelant lie Leduc.
 
   Trs vite, il se lie damiti avec les garons et les filles du village, possdant une belle personnalit.
 
   Sachant lire et crire, ce qui ntait pas chose courante lpoque, il gagne rapidement la confiance du cur Pierre Clment. Celui-ci lengage bientt comme bedeau de la paroisse.
 
   On retrouve sa signature lgante, de nombreuses reprises, dans les registres, parfois mme titre dami de lpoux.
 
Mariage
 
   Trois ans aprs son arrive dans la paroisse, lie Leduc dcide de prendre pouse, en la personne de Luce Gravel, fille de la paroisse.
 
   Leur mariage est clbr le 5 novembre 1834, dans lglise des boulements. Lacte de mariage le dit originaire de Verchres et orphelin de ses parents, Joseph Leduc et Louise Ttreau.
 
   En 1835, le cur Clment quitte la paroisse et est remplac par labb Benjamin Desrochers, qui sera lui-mme remplac, lanne suivante, par tienne Baillargeon.
 
   Il est difficile de savoir si lie a conserv son poste de bedeau aprs le dpart du cur Clment. Mais une chose est sre : aucun enfant ne vient grandir le foyer quil forme avec Luce.
 
Coup de thtre
 
   La vie scoule paisible et lautomne 1838, la paroisse change encore une fois de cur et accueille labb Hubert-Joseph Ttreau.
 
   Cest peu de temps aprs que survient un coup de thtre, rarement vu dans les paroisses du Qubec : lie Leduc est, en ralit, une femme travestie qui a russi tromper tout un village pendant presque dix ans !
 
   videmment, on sempresse dannuler le mariage et on ajoute dans la marge du registre : Ce mariage a t dcouvert nul plusieurs annes plus tard, vu que les deux contractants taient deux filles.
 
   Ledit lie Leduc avait pour vritable nom Julie Leduc. L.A.M. ptre. 27 juillet 1839 (J.C.T. ptre).
 
   Le scandale, on sen doute bien, est norme et on peut se demander si la venue du cur Ttreau na pas quelque chose voir avec la dcouverte de la vrit.
 
   Mais quelle tait la vritable identit dlie Leduc ? Pour cela, il faut retourner aux noms des parents que celui-ci a donns, lors de son mariage, soit Joseph Leduc et Louise Ttreau.
 
   Ce couple, mari Verchres en 1801, eut huit enfants, dont des jumeaux, Hubert et milie, en 1806. Ce couple, nayant eu quune fille, on peut raisonnablement supposer que cest celle-ci qui deviendra lie, nayant qu enlever la syllabe  mi  dans son prnom.
 
   milie perdit sa mre en 1813 et son pre en 1829. Cest peu aprs quelle quitta sa famille.
 
Labb Ttreau
 
   Certainement quelle a cru quen sexpatriant 350 kilomtres de sa rgion natale, personne ne la reconnatrait sous son dguisement et quelle pourrait vivre sa vie comme elle lentendait.
 
   Mais elle oubliait que le monde est parfois petit et labb Ttreau, qui vint sinstaller aux boulements, tait en fait un cousin de sa famille. Ils se connaissaient srement et peut-tre celui-ci la reconnue, malgr le dguisement et les annes
 
   lie/milie retourna donc dans sa rgion natale aprs que la vrit fut connue. Nous la retrouvons La Prsentation, alors quelle se marie, le 16 fvrier 1841, cette fois avec un homme du nom de Georges Gagnon.
 
   Elle aura au moins deux enfants de ce mariage. La signature dmilie au bas de lacte de mariage est identique celle dlie Leduc aux boulements, ce qui ajoute une preuve supplmentaire au fait qulie et milie ne font quune seule et mme personne.
 
Luce Gravel
 
   Nous perdons ensuite la trace de cette famille, qui aurait peut-tre immigr aux tats-Unis comme ctait souvent le cas lpoque dans cette rgion.
 
   Dans toute cette histoire rocambolesque, il y a une personne qumilie na pu tromper : son  pouse  Luce Gravel. Aprs cette msaventure, cette dernire demeura tout de mme dans son village, mais ne se remaria jamais. Elle vcut seule jusqu sa mort, en mai 1875, lge de 77 ans.
 
   Comment milie a-t-elle pu russir ce tour de force, car cen est un, de tromper tout un village et des amis proches pendant une dcennie ?
 
   Malheureusement, aucune description physique ne nous est parvenue delle, mais on peut supposer quelle devait certainement avoir une allure masculine qui la rendait crdible en homme.
 
Deux autres cas
 
   Il faut galement dire qu son poque, les examens mdicaux taient rares, ce qui loignait dautant plus les occasions dtre dcouverte.
 
   De plus, au moment de son mariage, le cur Clment na certainement pas fait les vrifications dusage auprs de sa paroisse natale, faisant apparemment assez confiance lie pour le croire sur parole.
 
   Dans lhistoire du Qubec ancien, on recense seulement deux autres cas de femmes dguises en hommes, mais leur stratagme fut dcouvert assez rapidement.
 
   Chacun est libre de penser ce quil veut dmilie, il reste quil fallait certainement une force de caractre peu commune pour rsister au stress dtre dcouverte, dviter toute erreur pouvant rvler on artifice.
 
   Cette histoire nous prouve une fois de plus que de tout temps, lme humaine reste insondable

Mots-cls: Leduc Ttreau Gravel Gagnon boulements Verchres



signets:



Visionner 1 - 2 de 2 Commentaires

De: Beatrice
07/14/2013 15:22:16

Quelle belle histoire  raconter pour les descendants de cette famille


 


Je suis d'accord avec Loulou2, elle n'est pas ne dans le bon sicle ...


 


Batrice


 


 


 


 



De: loulou2
07/14/2013 12:50:28
Merci d'avoir partag cette intressante histoire vraie !



"L'hrone" n'est pas ne dans le bon sicle... dire qu'aujourd'hui, au Canada, le mariage aurait t valide...





Il faut quand mme admirer sa force de caractre pour russir pendant plusieurs annes cette "entourloupette" cette poque.








*** Plante Gnalogie ***