RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Léonard de Vinci, 1452-1519
Ajouté le 11/15/2016 19:19:19 par lisejolin

 

Élevé au statut « d’homme universel », Léonard de Vinci a conçu, imaginé, pensé et touché à tous les domaines qui pouvaient améliorer le sort de l'humanité. Parfois il invente mais souvent il perfectionne ce qui est déjà tels : les horloges, le métier à tisser pour ne nommer que ceux-là.

 

Comme artiste, Léonard compte parmi les plus importants de la Renaissance italienne, aux côtés de Michel-Ange, Raphaël et le Titien. En ce temps-là, les artistes tels que lui voyagent de ville en ville et sont au service de protecteurs qui leur permettent de poursuivre leurs études et d'approfondir leurs connaissances.  Pour le peintre, « l'art est intimement lié aux sciences et techniques ».

 

En Europe, au XVième siècle, les patronymes étaient en usage seulement dans les grandes familles ou les tribus (ex: Lorenzo de' Medici). Dans le cas de Léonard, enfant illégitime, l’artiste n’employait pas le nom de son père mais signait simplement ses travaux « Leonardo ou Io, Leonardo (Moi, Leonardo) ». 

 

C’est le 15 avril 1452 que naît en Toscane en Italie, Leonardo (Léonard) fils naturel de ser Piero da Vinci, notaire, et d’une paysanne du nom de Caterina. Lui-même fils d’un notaire, ser Piero da Vinci célèbre un premier mariage avant 1457 avec Albiera Amadori.  Il se mariera ensuite à trois autres reprises. On sait qu’un  premier enfant, légitime cette fois, est né  en 1476 et sera suivi par au moins deux filles et plusieurs autres garçons.  Ser Piero exerce son métier auprès de la seigneurie de Florence en 1469 et s’éteint en 1504.

 

Léonard...

 

Leonard passe les quatre premières années de sa vie avec sa mère.  Vers 1457, l’enfant vient habiter avec son père à Florence, mais est  élevé par son grand-père paternel. Peut-être que sa passion future s’est-elle développée en ce temps-là car Leonard évolue en liberté dans la nature et semble développer son sens particulier de l’observation.

 

Formation et Apprentissage --- À l’âge de quinze ans environ, le jeune Léonard montre des dispositions pour le dessin et les caricatures.  Il entre faire son apprentissage à l’atelier d’Andrea del Verrochio (l’atelier Del Verouchi) à Florence.  Pendant six ans, Leonard côtoie les Sandro Boticelli, le Peruguin, Domenico Ghirlandaio.  En plus du calcul, il apprend les techniques les plus diverses : l'architecture, l'ingénierie, la sculpture, la peinture, la décoration et la gravure.

 

 

Mis à part le nettoyage des pinceaux, l’apprenti apprend à broyer les couleurs.  Ce n’est qu’un an plus tard ’qu’il peut commencer à peindre les drapés d’un personnage’.  À cette époque, Verrochio travaille au « Baptême du Christ » et permet à Botticelli et à Léonard de peindre le visage des deux anges ((celui de gauche est de Léoard).  Lors de ses années à l’atelier de maître Verrochio, Leonard comme beaucoup d’autres apprentis, aurait vraisemblablement participé à plusieurs autres œuvres collectives dont celle de ‘Tobie et l’Ange’ et de ‘ l’Annonciation‘.  


  

 

« Le Baptême du Christ », ’œuvre collective de l’atelier de Verrochio

et (détail) de l’ange de gauche peint par Léonardo


À l’âge de 20 ans, Léonard devient membre la Campagnia de Pittori, corporation des peintres de la Guilde de Saint-Luc de Florence. Devenu célèbre dans toute l'Italie, De Vinci reste cependant avec Verrocchio jusqu'en 1476.  Il travaille ensuite dans son propre atelier à Florence.  C’est là que naît la technique de ‘sfumato’ qu’il emploiera dans plusieurs de ces toiles : L’Adoration des Mages, La Vierge aux Rochers ou encore, La Cène.

 

L’homosexualité de Léonard est déjà suspectée.  En 1476, une dénonciation le met en cause pour sodomie mais l’innocence du jeune homme est prouvée lors d’un procès mené à Florence.  Quelques années  plus tard, on le voit toujours entouré de jeunes garçons ce qui ne veut certainemen rien dire.

 

En 1481,  Léonard envoie une lettre de motivation (demande d’emploi) à Ludovic Sforza dit le More, duc de Milan.  Il propose ses services de peintre, sculpteur, ingénieur et musicien dans une lettre qui débute ainsi : « Je crois pouvoir donner toute satisfaction à l'égal de quiconque en architecture, en construction d'édifices publics et privés, en adduction d'eau [...] ».  Il propose aussi des ‘ponts légers faciles à transporter (ancêtres des ponts Bailey du XXième siècle) et la construction de tunnels et le détournement de cours d’eau’. Le tout a du faire très forte impression au duc car le voici bientôt donnant  ses conseils pour la construction du palais de Vigevano et ‘fournir ses dessins pour la construction du dôme de la cathédrale de Pavie.

  

De 1483 à 1486, il exécute pour une église de Milan, la première version de ‘La Vierge aux rochers’. Après la vente de celle-ci, une deuxième version est peinte avec quelques petites différences : ajout des auréoles de la Vierge, de Jésus et de Jean-Baptiste, le bâton de Jean-Baptiste et l’ange ne pointe plus du doigt.  Vient ensuite en 1489, la commande de Ludovic Sforza pour une statue équestre ‘El Cavallo’  rendant hommage à son père, François.  Un moule en argile du cheval, de huit mètres de haut, est réalisé en 1493 mais le tout ne sera jamais coulé dans le bronze.  Six ans plus tard, le modèle sert de cible pour l’entraînement des soldats de Louis XII, puis la détérioration s’amplifie avec la pluie et le temps. 

 

La Cène ou Le dernier Repas --- En 1494, Ludovic Sforza décide de transformer l’église dominicaine de Santa Maria delle Grazie en mausolée personnel. Pour se faire, des modifications intérieures sont faites par  Bramante et Léonard se voit confier la décoration du mur du fond du réfectoire. Selon la tradition, l’artiste devra peindre « la Cène » avec au-dessus, les blasons des Sforza. 

 

La surface à couvrir est de 4,50 mètres sur environ 9 mètres.  Afin de mieux peindre directement sur le mur du réfectoire, Léonard demande à deux de ses élèves de poser un enduit protecteur.  Il ‘dessine d’abord les silhouettes, puis les arrières plans’.   La technique de la détrempe que Léonard utilise donne des couleurs vraiment très riches à la fresque.  Hélas c’était sans compter les sels et les acides qui se dégageraient des murs de la chapelle Sainte-Marie-des-Grâces.  ‘LaCène’ ou ‘Le dernier Repas’ illustre Jésus et ses douze apôtres autour de la table alors que Jésus-Christ annonce la trahison de l’un des leurs. 

Cette œuvre magistrale de Léonard, terminée en 1498, se détériore rapidement.  Au cours des siècles qui suivront, plusieurs restaurations (en 1726, 1770, 1821, 1901, 1947 et de 1978 à 1999) auront été faites mais pas toujours de la bonne manière. Les causes principales de sa détérioration sont l’enduit de protection originale posé sur les murs, l’humidité, les repeints et les instruments mal utilisés lors de certaines restaurations.

 

Pendant presque une vingtaine d’années à la cour de Sforza, Léonard établie des plans pour des décors de fêtes autant que plans de travaux hydrauliques et d’assèchement ou encore l’amélioration de quartiers pauvres.

 

Léonard commence à écrire ‘le Trattato della pittura’ vers 1487.  Après sa rencontre avec  le grand mathématicien Luca Pacioli en 1496, il délaisse quelque peu la peinture pour illustrer le livre de mathématique ‘De divine proportion’ de son ami.   Ce n’est qu’en 1513 qu’il termine ‘le Trattato’.  En plus d’instructions pratiques et théoriques pour des peintres,  ainsi que des essais, son ‘traité de peinture’ renferme d'innombrables dessins, sur divers sujets tels la botanique et l'anatomie.   

 

En 1502, Léonard est sous la protection de César Borgia, duc de Rome et Général des armés du pape Alexandre VI.  En tant qu’ingénieur général, ‘il doit inspecter toutes les fortifications et les citadelles’. Côté urbanisme, un autre projet de Léonard de Vinci non réalisé, est celui de diriger les eaux de surface et des égouts vers la mer.

 

Il passe ensuite au service de Charles II d’Ambroise, maréchal de France et gouverneur de Milan (1506).  Pendant les deux années suivantes, Léonard peint ‘La Sainte-Anne’ et réalise aussi les plans du nouveau palais de Charles II.  En 1514, Léonard se rend à Rome pour entrer au service du pape Léon X.  Il demeure au Vatican et ses expériences scientifiques prennent la première place dans sa vie.

 

François 1er et le LeClos Lucé, 1516 (autrefois manoir de Cloux) --- Sous l’invitation de François 1er, Léonard devient le ‘premier peintre, architecte et mécanicien’ du roi de France.  Pour venir s’installer au Clos Lucé, à Ambroise, Léonard de Vinci  voyage à dos de mulet avec ses serviteurs Battista de Villanis et Mathurine, puis son ami et disciple, Melzi.  Il apporte avec lui trois toiles déjà commencées : la Joconde dite Mona Lisa, Sainte Anne et Saint-Jean-Baptiste.  On dit que Léonard a voulu représenter le sourire de sa mère avec la Joconde (?).  Une fois terminée, la toile est immédiatement achetée par François 1er.  Ce dernier prend plaisir à discuter un Léonard qu’il apprécie indiscutablement et  alloue à son ami une somme de sept cents écus d'or par an.

 

Une paralysie de la main droite survient en 1517 ce qui ne l’empêche pas Léonard de continuer à dresser des plans et dessiner car il est gaucher.  Il imagine entre-autre pour son protecteur, la téléphonie, des portes se fermant seules, des maisons démontables pour la Cour.  Le dernier projet de Léonard était de mettre en place un système de canaux pouvant relier tous les châteaux de la Loire.

 

Organisateur, poète, musicien --- Léonard organise des fêtes comme ‘la fête du Paradis’ pour les Sforza à Milan en 1490, ‘la Danaé de Baldassarre Taccone’ en 1496 ou ‘les fêtes de la cour de François 1er’ (v. 1516). Poète, Léonard joue aussi du luth, chante, crée des devinettes et des rébus à sujet musical (bibliothèque Windsor). Selon l'Ambassadeur Galeazzo Visconti, témoin de l’une de ces fêtes,  dit que de Vinci a créé une machinerie évoquant la course des astres, fait la mise en scène et réalisé les costumes.  Dans un de ses carnets, il est dit qu’il aurait écrit un ‘Traité de la musique’ mais sans que nul ne l’ai retrouvé.

 

Maladie et décès --- Le 23 avril 1519, Léonard  de Vinci fait son testament léguant tous ses livres, dessins et instruments relatifs à la peinture à son fidèle ami Francesso Melzi, une partie de son jardin à Milan ira à son serviteur  Battista de Villanis tandis que sa servante Mathurine recevra des ‘draps et vêtements de qualités’.  

 

Le 2 mai suivant, Léonard de Vinci meurt après avoir reçu tous les sacrements de l’Église. Enterré à Ambroise, la sépulture de Léonard  est ‘profanée et détruite pendant les guerres de religion’. L'emplacement de sa sépulture du peintre est connu par la simple présence d'un buste de marbre blanc.  Après avoir fait des fouilles archéologiques, on exhume les ossements retrouvés et ont les transfère dans le transept droit de la Chapelle Saint-Hubert du château où ils se trouvent toujours.

 

Ses dessins et créations visionnaires --- Léonard de Vinci, cet homme qu’on a qualifié  tantôt d’un  colosse capable de tordre un fer à cheval dans ses mains et tantôt  d’un homme efféminé et rêveur, a été un artiste et un scientifique exceptionnel, un précurseur dans plusieurs domaines de la science --- À ses débuts, Léonard de Vinci ‘n'est scientifique, au sens de l'époque, que pour être meilleur artiste’

 

Tout au long de sa vie, Léonard de Vinci crée et améliore la vie de tous les jours.  Il dessine des projets, qu’il ne construira jamais lui-même, tels le parachute, l’hélicoptère, la caméra avec ‘flash’, mais qui aujourd’hui voient le jour grâce à ses travaux préparatoires.   Que dire du dessin de sa machine qui permet de hisser de grandes et lourdes échelles contre les remparts des châteaux?  N’est-ce pas ce genre de mécanisme qui aujourd’hui sert à élever la grande échelle des pompiers?

 

Beaucoup de ses œuvres ont été détruites ou perdues (à la mort de Melzi, tous les travaux légués par Léonard sont dispersés à travers le monde) mais heureusement ses nombreux croquis et dessins nous démontrent l’intelligence hors du commun de celui qui, de son époque à aujourd’hui, a été et demeure une référence pour beaucoup de gens. Léonard est considéré comme l’inventeur de nombreux dispositifs hydrauliques, telles les écluses qui permettent de contrôler le niveau d’eau dans les canaux.  Dans les dessins qu’il a réalisés à l’époque, on retrouve des portes d’écluses semblables à ce que l’on connaît aujourd’hui.

 

Parmi tous ses travaux, De Vinci fait de nombreuses découvertes sur les effets de la lumière et de la chaleur.  Il élabore une théorie de la rotation de la terre et est le premier à distinguer les animaux vertébrés des invertébrés.

 

Léonard de Vinci est un être ‘confus et dispersé’.  Ses projets restent pour la plupart inachevés.  Seulement quinze à vingt toiles ou fresques lui sont attribuées avec certitude.  Plusieurs de ses études ont probablement été utilisées dans ses ateliers par ses étudiants. Aucun de ses projets de livres ne paraît non plus de son vivant. 

 

Témoins du passé --- Les carnets de Léonard de Vinci sont ‘nos’ témoins des réflexions du savant.  Ses dessins et croquis représentent des études en anatomie, en géologie, en mécanique, en ingénierie et en beaucoup d’autres domaines.  Ils renferment aussi les nombreuses idées qui ont été attribuées ultérieurement à Galilée ou à quelqu’un d’autre. Les notes de Léonard de Vinci sont toutes écrites à l’envers, de droite à gauche. Était-ce pour ne pas se tacher d’encre ou encore pour ne pas se faire voler ses idées?  Quoi qu’il en soit, le lecteur doit s’en tenir à l’idée du miroir s’il veut lire les dites notes sans difficulté.

 

Les principes exprimés par de Vinci dans ses carnets comme par exemple ceux de la "machine volante", ont depuis lors été repris par l'aviation.  Beaucoup de ses collections de cartons, études, dessins et peintures ont été recueillis dans les bibliothèques et musées de Milan, Rome, Florence, Paris et à la National Gallery de Londres

 

Près de cinq siècles après sa mort, on loue toujours cet homme accompli, sa grande intelligence, sa vivacité, sa plume.  Son habitude de consigner dans ses carnets ses observations et ses recherches a su faire avancer la science pendant les siècles qui lui ont succédés.  Il faut seulement voir toutes les inventions réalisées le XVIIième siècle en rapport avec les dessins de Léonard.  Urbaniste à ses heures, il dessine une ville avec un centre commercial, pense à creuser des caniveaux le long des trottoirs, Ses carnets regorgent d’autres idées, réalisées ou pas : ‘un réveille-matin à eau, une rôtissoire mécanique, des moulins, excavatrices, grues, crics, pompes, fontaines, clepsydres (système d’horlogerie), candélabres, meubles pliants(très proches du matériel de camping moderne), serrures de coffre-fort, une porte à fermeture automatique, un fauteuil physiothérapique, etc’.  (http://www.lexpress.fr/culture/art-plastique/tout-ce-que-nous-devons-agrave-l-eacute-onard-de-v inci_496201.html0`Même si ses inventions n’ont pas toujours été réalisées, comme le chauffage solaire et la calculatrice,  de Vinci est reconnu comme l'un des inventeurs les plus prolifiques de tous les temps. 

 

 

François 1er dira de Léonard de Vinci « ... qu'il ne croyait pas qu'aucun homme possédât autant de connaissances, aussi bien en sculpture qu'en peinture ou en architecture que Léonard, qui était, de ce fait, un très grand philosophe. » 

 

Lise Jolin

 

Sources

 

http://discipline.free.fr/vinci.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onard_de_Vinci

http://gallica.bnf.fr/themes/SciXVI4.htm

http://mapage.noos.fr/crosin000v/Leonard_Clos_Luce_COMPLET.htm

http://noe-education.org/vinci/D12101D01.php3

http://renaissance.mrugala.net/Leonard%20de%20Vinci/Leonard%20-%20galerie.html#anna

http://renaissance.mrugala.net/Leonard%20de%20Vinci/Leonard%20de%20Vinci.html

http://test.edu.iweps.com/corpus.php?nref=K103201

http://www.apiguide.net/06eco/01emploi/lettre_motivation35.html

http://www.goldbergweb.com/fr/magazine/essays/2005/02/30641.php

http://www.httr.ups-tlse.fr/jobs/leonard.html

http://www.insecula.com/contact/A005919.html

http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/devinci/dossier.asp

http://www.linternaute.com/savoir/encyclopedie/de-vinci.shtml (génie de la Renaissance)

http://www.loire-france.com/personnalites/artistes/leonard-de-vinci.htm

http://www.momes.net/dictionnaire/l/leonarddevinci.html#personnalite

http://www.oneplayer.com/5/Puzzle/FR/Art_LV_fr.asp

http://www.renaissance-amboise.com/dossier_renaissance/ses_personnages/leonard_de_vinci/leonard_de_vinci.php

http://www.repro-tableaux.com/a/leonard-de-vinci.html

http://www.wikiwand.com/fr/Le_Bapt%C3%AAme_du_Christ_(Verrocchio).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_du_Clos_Luc%C3%A9

Mots-clés: Léonard-de-Vinc I Peintre Architecte Ingénieur Sculpteur Carnets Dessins



signets:



Visionner 1 - 3 de 3 Commentaires

De: lisejolin
11/15/2016 19:32:53

 


 


 


Témoignage de
Galeazzo Visconti 


« Féérie »


 


 




 


Pour remercier François 1er et la Cour, Léonard de
Vinci offre le 17 juin 1518 une féerie. 




"Avant
hier, le roi très chrétien fit banquet dans une fête admirable, comme vous
verrez par ce qui suit. Le lien en était le Cloux (Clos Lucé), très beau et
grand palais. La cour d'allée était recouverte de draps bleu ciel puis il y
avait les principales planètes, le Soleil d'un côté et la Lune du côté
opposé."




"Autour
de la Cour, en haut et en bas, il y avait une colonnade circulaire, laquelle
était ornée de mêmes draps bleus et étoilés."




"Contre
les architectures, couraient des couronnes de lierre avec des festons."




"Le
seuil pavé était couvert de planches tendues de draps à la devise du Roi très
chrétien ; et d'un côté, mais en dehors du carré de la Cour qui avait environ
longueur de soixante bras et largeur de trente bras, était la tribune des Dames
ornée de draps et d'étoiles."




"Il y avait quatre cents candélabres à deux branches, et tellement
illuminés, qu'ils semblait que la nuit fut chassée."



De: lisejolin
11/15/2016 19:29:51

 


Demandeur d'emploi ...


 


Lettre de motivation envoyée par Léonard de Vinci au Duc de Milan (1581)



 


« Ayant très illustre Seigneur, vu et étudié les expériences de tous ceux
qui se prétendent maîtres en l'art d'inventer des machines de guerre et ayant
constaté que leurs machines ne diffèrent en rien de celles communément en
usage, je m'appliquerai, sans vouloir faire injure à aucun, à révéler à Votre
Excellence certains secrets qui me sont personnels, brièvement énumérés ici.


 


1° J'ai un moyen de construire des ponts très légers et faciles à
transporter, pour la poursuite de l'ennemi en fuite ; d'autres plus solides qui
résistent au feu et à l'assaut, et aussi aisés à poser et à enlever. Je connais
aussi des moyens de brûler et de détruire les ponts de l'ennemi.


 


2° Dans les cas d'investissement d'une place, je sais comment chasser
l'eau des fossés et faire des échelles d'escalade et autres instruments
d'assaut.


 


3° Item. Si par sa hauteur ou par sa force, la place ne peut être
bombardée, j'ai un moyen de miner toute forteresse dont les fondations ne sont
pas en pierre.


 


4° Je puis faire un canon facile à transporter qui lance des matières
inflammables, causant un grand dommage et aussi grande terreur par la fumée.


 


5° Item. Au moyen de passages souterrains étroits et tortueux, creusés
sans bruit, je peux faire passer une route sous des fossés et sous un fleuve.


 


6° Item. Je puis construire des voitures couvertes et indestructibles
(des tanks) portant de l'artillerie et, qui ouvrant les rangs de l'ennemi,
briseraient les troupes les plus solides. L'infanterie les suivrait sans
difficulté.


 


7° Je puis construire des canons, des mortiers, des engins à feu de
forme pratique et, et différents de ceux en usage.


 


8 ° Là où on ne peut se servir de canon, je puis le remplacer par des
catapultes et des engins pour lancer des traits d'une efficacité étonnante et
jusqu'ici inconnus. Enfin, quel que soit le cas, je puis trouver des moyens
infinis pour l'attaque.


 


9° S'il s'agit d'un combat naval, j'ai de nombreuses machines de la plus
grande puissance pour l'attaque comme pour la défense : vaisseaux qui résistent
au feu le plus vif, poudres et vapeurs.


 


10° En temps de paix, je puis égaler, je crois, n'importe qui dans
l'architecture, construire des monuments privés et publics, et conduire l'eau
d'un endroit à l'autre. Je puis exécuter de la scupture en marbre, bronze,
terre cuite. En peinture, je puis faire ce que ferait un autre, quel qu'il
puisse être. Et en outre, je
m'engagerais à exécuter le cheval de bronze à la mémoire éternelle de votre
père et de la Très Illustre Maison de Sforza.


 


Et si quelqu'une des choses ci-dessus
énumérées vous semblait impossible ou impraticable, je vous offre d'en faire
l'essai dans votre parc ou en toute autre place qu'il plaira à Votre
Excellence, à laquelle je me recommande en toute humilité. »


 


Source : Les pensées de Léonard de Vinci
Plaquette éditée par "le Clos Lucé" - 37400 Amboise


http://www.dooks.fr/img/10003737-001/file/News2.pdf



De: lisejolin
11/15/2016 19:27:00

Mécènes
et protecteurs de Léonard


 


Andrea di Michele di
Cione 
(1435-1488)
--- Sculpteur, peintre et orfèvre italien, il fera sa formation auprès de
Donatello. 
L’atelier de d’Andrea
del Verrochio
 était à l’époque de la
Renaissance, un des deux les plus importants de Florence. Outre Léonard de
vinci, Verrochio aura comme élève Le Pérugin, Francesco Botticini, Lorenzo
Sciarpelloni dit Lorenco di Credi.  Andrea Verrochio  exécutera plusieurs commandes importantes pour
Laurent de Médicis, dit le Magnifique.  ¸


·        https://en.wikipedia.org/wiki/Andrea_del_Verrocchio


 


Ludovic Sforza dit le More, 1452-1508 --- Ludovic est le second fils de Francesco Sforza, duc
de Milan de 1450 à 1466, et de Blanche Mari Vicsconti.  Il devient duc de Milan le 22 octobre 1494.  Il aura vraisemblablement deux enfants de son
mariage survenu le 18 septembre 1491, avec Béatrice d’Este.


·        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ludovic_Sforza


 


César Borgia, 1475-1507 (fils de Roderic Llançol i de Borja, d’origine espagnole et de sa maîtresse Vannoza Cattanei)
---  Suivant ‘une carrière dans l’Église afin de succéder à son père’, César est  successivement protonotaire de la papauté (à 7
ans), évêque de Pampelune (à 15 ans), archevêque puis cardinal de Valence en
Espagne (à 7 ans), abbé de l’abbaye Saint-Michel de Cuxa (en 1494).


·        https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sar_Borgia


 


Charles II d’Ambroise, 1473-1511, (fils cadet de
Charles 1er d’Ambroise, gouverneur de Champagne et de Bourgogne,
favori de Louis XI et de
Catherine de Chauvigny, dame de Ravel) --- Militaire français, il a été
successivement grand-maître, maréchal et amiral de France.


·        https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_II_d%27Amboise


 


Julien de Médicis, 1453-1478 --- Second
fils de Pierre 1er de Médicis et de Lucrezia Tornabuoni, Julien est
assassiné alors qu’il dirigeait la ville de Florence avec son frère
Laurent.  Giulio de Médicis, fils
posthume de Julien et de sa maîtresse Fioretta Gorini, devient pape en 1523,
sous le nom de Clément VII.


·        https://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_de_M%C3%A9dicis_(1453-1478)


 


François d’Orléans, 1494-1547 --- Fils de Charles d’Orléans,
comte d’Angoulême et de la princesse Louise de Savoie,
 François 1er est sacré roi de France en 1515.  Il aura pour épouse Claude de France, fille du roi Louis XII de France et d’Anne de
Bretagne.  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Ier_(roi_de_France)






*** Planète Généalogie ***