RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
MOÏSE POTVIN, SCULPTEUR SUR BOIS, SCULPTEUR D’ARGILE, LUTHIER, ARTISTE ET IMPRESARIO
Ajouté le 11/17/2017 14:46:26 par CGagnon

MOÏSE POTVIN, SCULPTEUR SUR BOIS, SCULPTEUR D’ARGILE, LUTHIER, ARTISTE ET IMPRESARIO

 

 

   Moïse Potvin, fils de Moïse Potvin (15 mai 1858 – 4 avril 1935) et d’Arzélie Quintin (1er novembre 1856 – 24 février 1923), est né le 6 janvier 1876 à Farnham Ouest, au Québec, et fut baptisé le lendemain à la paroisse du lieu dédié à St-Romuald. Le 4 mai 1896, il épousa Arzélie Forand, à Notre Dame de Central Falls, Rhode Island, USA. Arzélie (1878 – 1953) était originaire de St-Paul-d’Abbotsford, également au Québec. Moïse Potvin décèda à 72 ans à l’hôpital de Woonsocket après une brève maladie, le 12 décembre 1948, et fut inhumée le 15 au Precious Cemetery de Woonsocket, après des funérailles à l’église Our Lady of Victories.

 

   En 1891, la famille Potvin immigra à West Warwick, dans le village d’Arctic, RI, USA. Moise, l’aîné des enfants, y travailla dans une filature une quinzaine d’années comme tisserand et réparateur de métiers à tisser. Il développa parallèlement plusieurs activités secondaires, ce que nous verrons.

 

   Dès l’âge de trois ans, il démontrait un talent exceptionnel dans ses dessins d’animaux communs dans la région rurale qu’il habitait. Mais comme les écoles d’arts et métiers étaient pour ainsi dire inexistantes à l’époque et ne se trouvaient que dans les villes, Moise demeura quasi autodidacte, s'appuyant sur son environnement et ses expériences.


   Bien que reconnu comme facteur de violon accompli, ce sont ses sculptures d'art populaire qui lui ont valu le plus de reconnaissance. De 1925 à 1940, beaucoup de ses sculptures circulèrent aux États-Unis et au Canada.


Une dynamo humaine


   Si, devant la caméra, Moïse pouvait avoir le maintien d’un aristocrate ennuyé, écrit Nicolas H. Kondon, il était de fait une dynamo de paysan à l’énergie illimitée. Il produisait prodigieusement. Potvin déclara avoir fabriqué 160 violons et en avoir réparé plus de 1 000! Et les violons n'occupaient qu'une petite partie de son temps. Mais après l’arrivée des radios (talkies) et le licenciement massif des violonistes, il dut se reconvertit en peintre d’affiches.


  Après son mariage, il avait emménagé à Woonsocket où il joua dans des pièces d’amateurs, sous la direction de Victor Vekeman. Revenu à West Warwick vers 1900, il créa avec ses frères et sœurs The Ten Potvin Dramatic Company et monta des productions théâtrales pour le plaisir de nombreux Canadiens francais émigrés. La troupe joua une vingtaine de pièces au Rhode Island, au Massachusetts et au Connecticut.


  Finalement retourné à Woonsocket,  il édita Le Charivari dans lequel paraissaient de courtes et amusantes histoires et des blagues. L’aventure dura un an. C’est là qu’il ouvrit également un petit atelier de peinture d’enseignes pour satisfaire ses besoins financiers personnels et familiaux. C’est aussi au cours de ces années qu’il commença à fabriquer des violons.


  Avec la sculpture, il développa aussi une passion pour le modelage, du plâtre et de l’argile. Il reçut de nombreuses commandes de bustes de célébrités et de leaders politiques, sénateurs et maires.


Exposition d’oeuvres


  Vers les années 1925, Moise établit un partenariat avec George Fleurant, cornettiste connu. Ils montèrent une exposition d’œuvres de Potvin intitulée Hobbyland et l’installèrent d’abord sur la Promenade d’Atlantic City. Ils demandaient aux visiteurs captivés quelques sous seulement pour entrer la voir. Ils restèrent là seize mois.


  L’affaire leur rapporta des revenus suffisants et Potvin se mit à produire des œuvres plus grandes. Ses années de reconstruction de métiers à tisser et sa connaissance des engins, des roues et des mouvements dentaires jouèrent un rôle déterminant dans la création de scènes animées représentant sa vie et les activités des gens de son temps, scènes entièrement fabriquées en bois. Il utilisa environ 92 espèces de bois du monde entier.


  L’encourageante exposition d’Atlantic City l’incita à exposer à New York, pour ensuite entreprendre une tournée qui dura plusieurs années en plus de 100 villes américaines, canadiennes et québécoises dont Sherbrooke, Montréal et Québec. Cette spectaculaire attraction de sculptures en tournée dépassait cent pieds de longueur et le livre des visiteurs recueillit une dizaine de milliers de signatures.


Découverte


   Dans les années 60, la fascinante collection Hobbyland fut installée à Niagara Falls, Ontario, dans un centre permanent, The Potvin Museau, au Skylon, grand parc d’attractions. Le Musée dut malheureusement fermer dans les années 80, ses propriétaires étant incapables de le maintenir. La collection de valeur que l’on pouvait admirer pour 50 cents  fut probablement alors entreposée dans un hangar du secteur américain où Nicholas H. Kondon et ses amis la virent au début des années 1990.


   Kondon raconte en effet qu’il eut la chance d’entrer avec un couple d’amis dans un entrepôt de Niagara Falls, NY., bâtiment d’acier de cinq mille pieds carrés. Son ami Gene y allait examiner pour achat l’œuvre d'un artiste populaire nommé Moise Potvin dont le merveilleux travail est maintenant dispersé parmi les collectionneurs.


  Dans cet entrepôt, ils se trouvèrent devant des monticules recouverts de toiles poussiéreuses et jaunies. Elles protégeaient tant bien que mal des œuvres de Potvin qui, selon Kondon,  rivalisent avec tout art populaire américain déjà vu. Des admirateurs reconnaissent cet artiste comme le Norman Rockwell des sculpteurs sur bois.


Des oeuvres


    Moïse Potvin auraient sculpté une série de vingt-deux scènes - Pioneering Days et autres sujets - représentant la vie rurale d’alors en Amérique du Nord. Voici une liste non exhaustive de ses œuvres :


1.  Sculpture sur socle de Victor Delamarre qu’il considérait comme le Samson canadien. Mise aux enchères pour 8,500 $ US. Sans doute acquise par un collectionneur.


2.  Collection de cinq chiens en bois sculptés et peints (1939). D'une collection privée du Rhode Island, stimée à 5 400 $ par Antique Trader Antiques Auction News / January 6, 2017.


3.  Série de sculptures intitulées Hobbyland, attraction centrale d’une exposition à l'arsenal de Binghamton, NY, en 1948, composée de douze tableaux de 5 'par 5'. Figures de bois animées, détaillées et minutieusement dessinées dans des activités quotidiennes variées. Beaucoup d'œuvres de Potvin (humains, animaux, portes, etc.) se meuvent sous l’action d’un levier ou le branchement électrique.


4.  Regroupement rangé de vingt chiens pur-sang. Chaque race parfaitement sculptée relativement à sa taille, à sa coloration et à sa conformation. (Kondon – 01/09/2011).


5.  Sculpture en bois de Samson. Plaque de laiton sur la base.


6.  Mortal combat -1930-1935.Sculpture d’un lion luttant avec un grand boa constrictor vert tacheté. Serpent enroulé autour du corps du lion. Animaux en tête à tête, gueules ouvertes. Joliment sculpté, peint. Sur une base en bois noir.


7.  Sculpture en bois, Cresceus (Cheval, sur socle peint).


8.  Sculpture de The Violin Shop. Autoportrait du sculpteur à la jambe croisée. (Kondon)


9.  Story Without Word. Sculpture d’un tableau épuré et froid documentant les conditions misérables d'une famille de fermier dont le père est ivre, montrant les effets de la Grande Dépression dans une maison particulière. Scène détaillée d’un anéantissement. (Kondon)


10.  Home Sweet Home.  Une maison palatiale entièrement faite en bois, sauf les lumières et les miroirs. Parquet incrusté constitué de 6 000 morceaux de bois. Potvin mit deux ans à la construire. Œuvre admirable pour son design élaboré, sa fabrication et ses groupements parfaits de gens élégants et de meubles dispendieux. Il faut se rappeler que Potvin était un homme modeste. (Kondon)


11.  The Roosevelt Cabinet - 1935. Un tableau sculpté, de six pieds par quatre, représentant les membres du gouvernement Roosevelt dont le président,  en 1934, assis dans la salle du cabinet. Authenticité dans les plus petits détails: Les aigles de la National Rifle Association (NRA), les planchers incrustés, les murs lambrissés. (Kondon)


12.  The Cattle Stampede ou Stampede of the Texas Longhorns. Sculpture d’une ruée de bétail réunissant plus de cinquante bouvillons. Sculptés individuellement et chacun présentant une pose unique. (Kondon)


13.  The Last Supper. Sculpture de la dernière Cène. Autre sculpture détaillée mesurant comme la précédente six pieds par quatre. (Kondon)


14.  Violin Shop. Enseigne de son atelier de facteur de violon. Tableau sculpté comme d’autres au couteau de poche. Moïse y est installé dans un coin. Scène détaillée, inclut même le calendrier accroché à la porte. Robert R. Bellerose)


15.  New Year’s Eve in Canada. Remarquable sculpture miniature en bois. (Bellerose)


16. Autres sculptures : Merry-go-Round, Blacksmith Shop, Face on the Barroom Floor. En acajou rouge : The Duel, Samson and the Lion.


17.  Des bustes en plâtre ou en argile : Will Rogers, Greta Garbo... Des peintures à l’huile : The Last Violin, King Leo at Home…


CGagnon


SOURCES


https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:3QSQ-G99Q-7989-K?i=734&wc=9RLJ-RM4%3A13706901%2C1370 6902%2C13700701&cc=1321742

http://www.afgs.org/hallfame09.html

http://www.afgs.org/olb/jms/1998-1.pdf - (Robert R. BRLLEROSE, p. 13ss)

https://www.findagrave.com/memorial/64340798/Moise-Potvin#view-photo=129626530

http://www.onenewengland.com/article.php?id=361 - (Nicholas H. KONDON)

http://www.onenewengland.com/article.php?id=375 - (Nicholas H. KONDON)

http://www.afgs.org/hallfame09.html#3 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1461160357286568&set=gm.10155632498759561&type=3&theater&ifg=1

http://cec.chebucto.org/ClosPark/Skylon.html

http://www.genealogy.com/forum/surnames/topics/bergeron/1268/

BOOKSTORE

 

BOOKSTORE

Creekside Art Gallery is a worldwide network of contacts, artifacts, artistic talent, expertise and reputation...

 


 

Mots-clés: Potvin Sculpture Arts Violon Musée Québec



signets:



Visionner 1 - 1 de 1 Commentaires

De: CGagnon
11/24/2017 08:56:08

J’aime beaucoup lire sur le recensement
de 1891 :


Moïse – 15 ans – Artiste.


Ce qui est plutôt rare. Exceptionnel.


 


Sa sculpture sur bois de Victor
Delamarre, La Presse, 4 octobre 1930, p. 46:  


http://collections.banq.qc.ca/lapresse/src/cahiers/1930/10/04/82812_1930-10-04.pdf 


 


CGagnon 







*** Planète Généalogie ***