RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



FORUM
Derniers messages | Mes sujets | Forum de ma page personnelle | Ma configuration | Mes abonnements
view_topic
Ajouter une réponse
Registre de naissance
Vues: 1756 - Total des réponses: 3
Apr 26 2010, 1:10 am - par ff6k

Je suis à la recherche du registre des naissances de:
1- Jean (Baptiste) Côté, fils de Joseph Côté et Marie Simard. Il s'est marié à Émérentienne Girard le 21 fév 1814 à Baie St-Paul. On le dit alors majeur. Au recensement de 1851 à Laterrière. il déclare être né à la Malbaie et avoir 59 ans et son épouse 57. La logique nous revoie à une naissance en 1793, mais sa mère a donné naissance à des jumeaux cette année là qui sont morts dans leur première année de vie. J'ai vérifié avec Ancestry à la Malbaie, Baie st-Paul et Les Éboulements pour la période de 1780 à 1896.

2- Priscilla St-Gelais, fille de Sauveur St-Gelais et Judith Potvin de Baie St-Paul. Elle serait vraisemblablement née vers 1835 à la Malbaie comme tous ses frères et soeurs. Elle s'est marié à Élie Côté le 20 nov 1854 à Grande Baie, au Saguenay et est décédée  à Laterrière le 6 déc. 1887

Quel (le) savant (e)  collègue pourrait faire avancer ma  science ?
Vous pouvez me répondre également et préférablement à ff6k @hotmail.com

Merci à l'avance

Apr 26 2010, 7:49 am - Répondu par: loulou

Réponse privée

Bonjour,

 

Je ne sais pas si c'est les bon jumeaux

 

Moyse & Abraham Côté (Joseph/Marie Sophie Simard) né le 11/09/1793, baptisé le 6/10/1793 à La Malbaie, Charlevoix, Qc

 

Abraham Côté décédé le 2, sépulture le 7/01/1795 au même endroit

 

Moyse Côté décédé le 14/01/1794, sépulture le 8/02/1794 au même endroit

 

Source: BMS

Mon p'tit bout de chemin! louise
Apr 26 2010, 10:05 am - Répondu par: nathalied

Réponse privée

Bonjour,

 

Je fais énormément de recherches historiques pour connaître le mode de vie de nos ancêtres et j'ai découvert que l'âge de la majorité a été, à une certaine époque, statuée à 25 ans.  Ça peut peut-être vous aider à retrouver les aieuls de ces personnes. Ainsi :

 

De la Nouvelle France à 1782 : l'âge de la majorité est fixée à 25 ans

Du 1er janvier 1782 au 1er janvier 1972 : l'âge de la majorité est fixée à 21 ans

Du 1er janvier 1972 à aujourd'hui : l'âge de la majorité est fixée à 18 ans.

 

D'après ce que j'ai lu, il y a eu une période de flottement entre 1765 à 1782. Une ordonnance sous la gouvernance de James Murray fixe l'âge de la majorité à 21 ans, mais il semble que certains notaires en tenaient compte et d'autres pas. C'est ainsi que, durant cette période, certains notaires notaient, par exemple "fille mineure âgée de 22 ans" dans leurs actes ou "une fille majeure âgée de 25 ans".  Comme les communications de l'époque n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui, il se peut que l'information n'ait pas été connue pendant cette période.  Il faudra attendre 1782 pour être fixé.

 

Aussi, il faut garder à l'esprit que bien des gens ne savaient pas toujours écrire ou compter, ce qui fait que les gens répétaient leur année de naissance d'après ce dont ils se souvenaient et parfois, ils se trompaient... C'est pour cette raison qu'il faut étendre la période de recherche de quelques années avant ou après pour trouver ce que l'on cherche.

 

Je fais beaucoup de recherches "à la mitaine" pour tenter de trouver mes ancêtres et je me tape les registres de baptême, mariage et sépultures pour retrouver les actes.  Je n'ai pas les moyens de m'inscrire à des bases de données payantes.  C'est long, mais on apprend beaucoup sur la vie de ces gens là.  Aussi, la vie forçaient parfois les parents à aller faire baptiser leurs enfants à la paroisse voisine parce que leur prêtre était absent ou encore, la mère est allée accoucher chez sa soeur ou sa mère pour recevoir de l'aide ou simplement parce qu'ils étaient là en visite et que l'accouchement s'est produit à ce moment-là. 

 

Pendant la guerre de 1812 contre les États-Unis, les habitants de la région de Québec fuyaient les lieux et se cachaient dans le bois ou chez leurs parents ou leurs proches vivant un peu plus loin pour ne pas être dérangés pendant les combats.  De toute façon, les Américains avaient brûlé pas mal de maisons et de terres dans cette région. Pour survivre, il fallait s'enfuir et attendre que le problème se règle pour reconstruire.  Dans ce contexte, plusieurs enfants sont nés ailleurs que leurs frères et soeurs à cause justement de ce contexte historique.

 

J'ai aussi retrouvé des personnes nouvellement installées dans une colonie qui se sont fait baptiser jusqu'à trois ans suivant leur naissance, simplement parce qu'il n'y avait pas de prêtre.  Alors, il faut simplement être partient et parfois élargir son spectre de recherche.

 

Voilà, j'espère que cela vous aide et n'hésitez pas si je peux vous aider plus amplement.  Ce sera un plaisir pour moi.

 

Bonne journée,

Nathalie

Nathalie
Apr 26 2010, 11:51 am - Répondu par: rstp60

Réponse privée

Bonjour,

 

je fouille aussi beaucoup 'à la mitaine' dans les registres paroissiaux, ce qui a l'avantage de pouvoir suivre et connaitre les familles de la naissance à la sépulture et également de répérer des erreurs d'inscription de noms et prénoms et d'âge par le célébrant.

Après la conquête en 1759, j'ai aussi vu des baptêmes 'en groupe' d'enfants de la même famille qui revenait des colonies anglaises. Parfois même, le couple n'était pas marié mais simplement lié par une promesse de mariage, mariage qui était célébré au même moment. 

Je suis un Dessaint St-Pierre
Ajouter une réponse

*** Planète Généalogie ***