RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



FORUM
Derniers messages | Mes sujets | Forum de ma page personnelle | Ma configuration | Mes abonnements
view_topic
Ajouter une réponse
Mariages de cousins germains
Vues: 330 - Total des réponses: 5
Mar 11 2018, 8:35 pm - par sergegoudreau

Bonjour,

Dans une thèse de doctorat en démographie, Alain Gagnon signale que le nombre de mariages entre cousins germains au Québec est relativement rare avant 1800 (autour de 150 mariages sur environ 75 000 mariages pour une proportion de 0,2%)

J'ai cru remarquer qu'à partir des années 1860, dans la paroisse de Deschambault, que ce type de mariage est grandissant ! Quelqu'un a-t-il remarqué la même chose dans son patelin ? Je m'explique mal ce changement d'attitude.

À compter des années 1850, les conférences ecclésiastiques font état de la nécessité de s'opposer à ce type de mariage pour des raisons médicales. D'ailleurs, le 26 décembre 1860, L'Évêque de Montréal fait parvenir une lettre circulaire à tous ses curés de s'opposer aux mariages de cousins germains.

Serge Goudreau

 


Mar 11 2018, 8:59 pm - Répondu par: Nat-Qc2

Réponse privée

Je dois dire que les mariages entre cousins, dans ma région, sont assez courant. Au Saguenay, on avait pas le choix vraiment, on était coupé du monde.
Apr 10 2018, 4:56 pm - Répondu par: sergegoudreau

Réponse privée

Bonjour Nathalie

En consultant le volume de Gérard Bouchard, "Pourquoi des maladies héréditaires, p.  98. je constate que les mariages de cousins germains sont relativement rares au Saguenay-Lac-Saint-Jean. De 1842 à 1981, seulement 409 mariages, pour une proportion de 0,5%. Dans la culture populaire, on a toujours l'impression que ces mariages furent nombreux car les gens en parlent plus.

De mon côté, je poursuis mon dépouillement de ma paroisse natale, celle de Deschambault. Je n'en ai trouvé qu'un seul avant 1850. Mais en 1860, j'en ai trouvé 3. Serait-ce un signe d'une augmentation à prévoir ? A voir !

À compter de 1860, les curés ont l'ordre de convaincre leurs paroissiens d'éviter de se marier entre cousins germains. Le montant des componendes (prix de la dispense) est très élevé pour marier un cousin germain, de l'ordre de 100 $ en 1876. Voilà de quoi pour décourager bien des gens, Le mariage de cousins germains serait-il réservé à des gens riches ?

Serge goudreau

Apr 10 2018, 6:50 pm - Répondu par: Nat-Qc2

Réponse privée

C'est assez étrange comme résultat, non? Des régions fermées comme les nôtres, ici je parle de la Haute-Côte-Nord où j'ai des cas assez hallucinants de consanguinité.

Trois familles ou quatre donnaient naissance à des villages, je ne crois pas à ce chiffre de 0,5%. 

Comment ont-il trouvé ces chiffres? À partir de la base du fichier BALSAC?
Apr 10 2018, 6:51 pm - Répondu par: Nat-Qc2

Réponse privée

Dommage que dans mes erreurs de débutante, je n'ai pas pensé à noter les dispenses. Un jour je devrai recommencer le travail.
Apr 12 2018, 8:10 pm - Répondu par: sergegoudreau

Réponse privée

Bonjour

Se marier à un cousin germain demande beaucoup de patience !

Le 19 novembre 1866 à Deschambault, Olivier Paquin, fils de Pierre et de Marguerite Mathieu, se marie à Adèle Pageau, fille de David et de Louise Mathieu (cousin germain parallèle). Ils ont obtenu leur dispense de consanguinité du 2e degré de Rome en date du 25 février 1866, avec consentement de Monseigneur de Tloa le 17 novembre 1866. Petite faille dans la procédure de mariage ! Le 23 janvier 1867, ils doivent faire réhabiliter leur mariage suivant une nouvelle dispense de Rome en date du 20 décembre 1866.

À compter de 1852, toutes les demandes de consanguinité de 2e degré (cousin germain) doivent être adressées à Rome et non plus à l'Archevêché

Cette procédure a surement refroidi l'ardeur de nos ancêtres. Curieusement, la paroisse de Deschambault compte plusieurs mariages de cousins germains dans les années 1860. Un cas isolé au Québec ?

Serge Goudreau
Ajouter une réponse

*** Planète Généalogie ***