RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



MENU:  


Louis Létourneau

Propriétaire des Canadiens de Montréal

Lignée du jour
par Lignee_du_Jour
 

Né le 22 septembre 1866 à St-Roch de Québec.  Fils de Joseph-Elzéar Létourneau et de Marie-Emerise Grenier.  Il a épousé Délia Trudel le 10 mai 1866 èa St-Jacques de Montréal.  Il est décédé le 29 avril 1952 èa Outremont.

 

Propriétaire des Canadiens de Montréal

 

Léo Dandurand, Jos Cattarinich et Louis Létourneau
Propriétaires des Canadiens de Montréal de 1921 à  1935

 

Pendant près de 30 ans, le triumvirat que forme Léo Dandurand, Jos Cattarinich et Louis Létourneau s'avère un artisan important du paysage sportif de Montréal. Hommes d'affaires et sportifs, leur plus beau fleuron est sans contredit les Canadiens dont ils font l'acquisition en 1921. Les Trois Mousquetaires, comme on les surnomme, mèneront l'équipe à  trois conquêtes de la coupe Stanley en 1924, 1930 et 1931.

 

Louis Létourneau s’était fait un nom par sa bonhomie et sa jovialité, son esprit pétillant et son grand sens des affaires. Dès sa plus tendre jeunesse, Louis Létourneau se mela aux sportifs de son temps et fut un des premiers canadiens-francais à s’intéresser à la boxe, la lutte et aux courses à Montréal.

 

Il fut le gérant de plusieurs boxeurs de marque et tint à s’associer  à Léo Dandurand et Joseph Cattarinich dans leur première aventure hippique en 1913. Quand ces derniers achetèrent le Canadien de Montréal en 1921, Louis Létourneau faisait partie des nouveaux propriétaires.

 

Pendant longtemps, il avait été l’un des plus populaires poissonniers du Marché Bonsecours, en meme temps qu’il était propriétaire, avec Antoine Désormiers, de l’Hotel Arbour, rue St-Laurent.

 

Au début de la 1ère Guerre Mondiale, il vendit sa taverne et ouvrit, rue Ste-Élisabeth, le Club St-Louis, qui devint le cénacle des plus grands parieurs et joueurs de cartes de la ville de Montréal. Il se déroula dans cet établissement des parties dont on parla dans tous les milieux  de Montréal. Si on y faisiat de fortes parties de poker, on y jouait aussi au cœur, et certaines séances où ce dernier était en faveur restent consignées dans les archives.

 

Comme ses deux associés, il eut son écurie, et, pendant plusieurs années, il consacra tous ses loisirs à l’élevage et aux courses de chevaux. Il ne manquait jamais une occasion de se rendre à une piste pour y placer des paris.

 

Louis Létourneau ne manquait pas une partie de hockey, à l’Arena Mont-Royal ou au Forum. Il adorait les joueurs du Canadien et, pour les inciter à compter, il leur promettait des montants de 100$ ou 200$.

 

Quand on le voyait arriver, déclarait Aurèle Joliat, nous savions que certains d’entre nous seraient plus riches après la partie. La dernière fois que l’ancien poissonnier parut au Forum, ce fut à l’occasion de la grande soirée organisée en l’honneur de Maurice Richard en 1951. Un an plus tard, le 29 avril 1952, il décédait à Outremont.

 


http://familytreemaker.genealogy.com/users/c/o/r/J-robert-Corrigan/GENE15-0004.html




 

  Archives





*** Planète Généalogie ***