RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



MENU:  


Gabriel Dumont

Métis

Lignée du jour
par Lignee_du_Jour
 

Né en décembre 1837 à la Colonie Rivière-Rouge.  Fils de Isidore Dumont et de Louise Laframboise.  Il a épousé en 1858 à St-Joseph de Walhalla, North-Dakota, E-U.  Madeleine Wilkie.  Il est décédé le 19 mai 1906 à Bellevue.

 

 

 

Gabriel Dumont est bien connu comme le chef militaire des Métis à Batoche en 1885. Sous son commandement, les Métis ont été vaincus par l’armée canadienne. Cette défaite représentait la fin d’un mode de vie pour les Métis, un mode de vie qui était basé sur la chasse aux bisons et le frétage. À part ses exploits durant l’insurrection de 1885 et ses tournées avec Buffalo Bill Cody et le Wild West Show, on connaît peu la jeunesse de Gabriel Dumont. Il est fils d’une famille métisse établie dans la vallée de la Saskatchewan depuis le début du XIXe siècle. Très jeune, Gabriel Dumont assume le rôle de chef des Métis lors de la chasse aux bisons. Enfin, il fonde la Petite Ville, un hivernement métis qui donnera, quelques années plus tard, naissance aux communautés de Saint-Laurent-de-Grandin et Batoche.

 

Gabriel Dumont (décembre 1837 – 19 mai 1906) était un des chefs du peuple Métis dans l'ouest de l'actuel Canada. En 1873, Dumont fut élu président de l'éphémère commune de St-Laurent. Après, il continua à avoir un rôle détérminant parmi les Métis de la région de la rivière Saskatchewan-sud. Il a joué un rôle crucial dans le retour de Louis Riel au Canada, dans le but d'attirer l'attention du gouvernement fédéral sur les problèmes du peuple Métis. Il était l'adjudant général du gouvernement Métis provisoire de Louis Riel, proclamé au Manitoba en 1885. Il fut en charge des forces Métis dans la rébellion du nord-ouest (ou Résistance du nord-ouest) en 1885.

 

Dumont était le petit fils du franco-canadien Jean-Baptiste Dumont et de son épouse Sarcee-Crow, une Amérindienne, qui éleva ses trois fils, Isidore, Gabriel et Jean, leur apprenant à chasser et à commercer sur la rivière Saskatchewan. Le deuxième fils d'Isidore, également nommé Gabriel, fut élevé en Métis, apprenant à la fois les traditions catholiques françaises et amérindiennes Cree. Il maîtrisa le tir dès l’âge de 12 ans, tant avec une arme à feu qu'avec un arc et des flèches, et se révéla être un excellent cavalier. En 1848, le famille Dumont déménage plus au sud, proche de Régina (Saskatchewan). Dumont, et son frère aîné Isidore, devinrent chasseur de bisons dans les vastes plaines canadiennes et américaines. Pendant ce temps, Dumont apprit six langues et se fit une réputation en tant que guide, trappeur et interprète. Il était aussi connu pour ses penchants pour le jeu et l'alcool. Dumont participa à des escarmouches avec des tribus Amérindiennes incluant les Pieds-Noirs (Blackfoot) et les Sioux.

En 1858, Dumont épouse Madeleine Welkie, la fille d’un trappeur Écossais-Amérindien. En 1862, il est élu chef de sa bande Métis. Il conduisit cette bande dans le nord de la rivière Saskatchewan, où ils s'installèrent brièvement près de Fort Carlton. En 1868, la bande s'établit définitivement près de Batoche au sud de la rivière Saskatchewan.

 

En 1886, Dumont rejoint le Wild West Show de Buffalo Bill comme maître des armes à feu. Il est également engagé comme porte-parole, donnant une série de conférences à Montréal en 1888. Il prit sa retraite à Batoche en 1893 et écrivit deux mémoires sur son expérience dans la rébellion.

 

L'institut de Gabriel Dumont d'études indigènes et de recherche appliquée de Saskatchewan a pris ce nom en son honneur. Le pont Dumont au-dessus de la rivière Sasktachewan Sud à l'ouest de Rosthern, Saskatchewan porte également son nom. Il est situé à l'emplacement du croisement de Gabriel où il a tenu un petit magasin, un hall de billards et un bac vers la fin des années 1870 et au début des années 1880. Il y a également un parc le long de la Saskatchewan sud à Saskatoon appelé en son honneur, comme une statue équestre le dépeignant le long de la rivière sur le pont de Broadway.

En 1998, la première école secondaire francophone à London est renommée École Secondaire Gabriel-Dumont en son honneur.

 

UNE COLLABORATION DE BÉATRICE BOLDUC

 

 

 

 

 




 

  Archives





*** Planète Généalogie ***