RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



Sylvain_Croteau
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MES VIDÉOS  
 


Visionner 1 - 9 de 13 Blogues.


Page:  1 | 2 | Prochain >  Dernier >>


Sylvain Croteau
Ajouté le 01/13/2018 20:11:51
Sylvain Croteau a été hospitalisé du 8 novembre 2017 jusqu'à cette semaine (13 anvier 2018).  Il est actuellement en convalescence pour les prochains 3 mois (minimun).

Ceci explique le "silence" de ce dernier aux nombreux messages et courriels qu'il a reçu.


D'autres décès dans la communauté des généalogistes
Ajouté le 08/29/2017 07:41:36
Deux disparues

Madame Rina-Louis Raymond (née Michaud) est décédée le 15 mars 2017 à l'âge de 67 ans.

Madame Rina Louise Raymond laisse dans le deuil son époux René Jean Raymond; ses fils : Steve et Shan (Lily) et sa belle-fille : Tina Marie (Becky); ses petits-enfants : Christian, Shawn, Noah, Joshua, Ethan et Daniel. Elle laisse également sa sœur et ses frères : Simone, Maurice, Patrick (Rina), Jean-Paul (Marie-Paule) et Guy (Gina) de même que plusieurs neveux, nièces, autres parents et amis. Elle est parti rejoindre ses parents : Albert Michaud et Yvette Bélanger ; ses frères : Gilles et Claude ainsi que sa sœur Juliette.


Madame Denise Pelletier
est décédée le 5 août dernier à l'âge de 64 ans.

Madame Pelletier laisse dans le deuil son époux monsieur Stéphane Michaud, les enfants de madame Denise: Caroline, Annie et Steve (Julie) ses petits-enfants: Alexandre, Karyane, Félicia, Béatrice, William et Zachary son frère Yves, les membres des familles Pelletier et Michaud ainsi que de nombreux amis(es).

Toutes nos sympathies aux familles endeuillées.


QUAND LES OBJETS ONT UNE MÉMOIRE
Ajouté le 06/18/2015 22:54:46

QUAND LES OBJETS ONT UNE MÉMOIRE

CONFÉRENCE DU COLLECTIONNEUR ALEXANDRE DE BOTHURI

 


Pour commémorer le bicentenaire de la chute du Premier Empire (1815-2015), l'historien et collectionneur Alexandre de Bothuri nous invite à découvrir l'étrange pouvoir de fascination que les objets exercent sur les hommes, et leurs secrets d'histoire, dont le sucrier aux vues d'Égypte qui a appartenu à l’empereur Napoléon ainsi que le Service du Graal, donné à son archichancelier Cambacérès, cadeau diplomatique et de propagande de sa légitimité au trône de France comme digne héritier de Charlemagne.

 

            Entre fiction et réalité, où se cache la vérité ?  Pour les amateurs de l'Histoire et pour ceux qui défendent la culture francophone, un rendez-vous à ne pas manquer. Venez découvrir ces trésors royaux et impériaux à Montréal qui ont appartenu à Jeanne d'Arc, Marie-Antoinette, Napoléon et Joséphine, madame du Barry et Louis XV, nous leur donnerons la parole. La conférence a lieu le samedi 20 juin à 14h. Après la conférence, une visite guidée de la collection de M. de Bothuri et Mme Bédard en présence du collectionneur est prévue.

           Par ailleurs, une visite unique de leur collection en compagnie de l’un des soldats de la brigade de Napoléon, personnifié par Deni Blanchet, est proposée le dimanche 21 juin à 14h à l’occasion de la fête des pères. Vous découvrirez l’histoire fascinante de Napoléon Bonaparte qui a laissé des traces indélébiles dans l’histoire de l’humanité.

            Le coût d’entrée pour chacune de ces activités, présentées par le Musée Dufresne-Nincheri, est de 15 $ par personne. Elles se dérouleront au Château Dufresne, situé au 2929, avenue Jeanne-d’Arc, à Montréal, à deux pas du métro Pie-IX. Pour information et réservation : 514 259-9201  www.dufresne-nincheri.ca


Mots-clés: Objets Mémoires DeBothuri


Abonnés du Chaînon
Ajouté le 11/16/2008 13:00:29

Le chaînon est le bulletin de la Société Franco-Ontarienne d'histoire et de Généalogie.

 

Le comité du Chaînon a terminé sa planification pour l'année 2009 et a identifié les thématiques des 4 numéros de la revue qui seront publiés au courant de la prochaine année.

1) Dans le cadre du Mois du patrimoine et du Mois de l'histoire des noirs en février 2009, le numéro Hiver 2009 traitera de l'espace patrimoniale des nouveaux francophones de l'Ontario et des communautés ethniques en général et de leur contribution actuelle et future aux diverses facettes du patrimoine de l'Ontario français.

2) Afin de souligner le Mois de l’éducation en mai 2009, le numéro Printemps 2009 se voudra un recueil de souvenirs de nos étudiants, de nos enseignants et de nos écoles de l’Ontario français et son impact sur l’histoire des Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.

3) Dès le début août, le numéro Été 2009 se penchera sur le monde de l’agriculture comme moteur de l’économie des communautés francophones de l’Ontario.

4) Finalement, le numéro Automne 2009 vous présentera différentes perspectives des grands conflits et des grands guerres qui ont marqué notre histoire et plus précisément, celle des membres des communautés francophones de l’Ontario.

Alors, nous vous invitons à partager vos expériences et vos mémoires liées à une ou l’autre de ces thématiques.

Vos écrits sont le cœur du Chaînon. Alors, si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous.

Au plaisir de vous lire!

L’équipe du Chaînon

Mots-clés: Chainon SFOHG


Logements sociaux à Montréal
Ajouté le 10/19/2008 05:42:27

À Montréal, la présence à grande échelle de projets d’habitations sociales subventionnées apparaît après la Deuxième Guerre mondiale avec les maisons des vétérans qui suivaient le modèle de l’unifamiliale pavillonnaire typiques de l’environnement suburbain.

 

Les Habitations Jeanne-Mance, située au cœur du centre-ville Est de Montréal, est pour sa part un exemple unique d’application des règles des CIAM. Il s’agissait en effet de conserver une forte densité de population qui comprend des tours d’habitation, disposées au centre d’un parc de verdure.

 

Une originalité des Habitations Jeanne-Mance vient toutefois des édifices plus bas, au traitement architectural plus conventionnel, que l’on souhaitait mieux adapté que les tours aux familles nombreuses. Cet ensemble, aussi connu sous le nom de plan Dozois, correspond, par ailleurs, à l’esprit du renouveau urbain (Urban Renewal) qui a cours à cette période dans les grandes villes américaines. Comme tel, il correspond à une volonté politique de démolir des quartiers jugés insalubres au niveau de l’hygiène et, dans ce cas-ci, au niveau de la morale puisqu’il s’agissait du Red Light de la ville que l’administration municipale tentait, depuis des années, de contrôler.

 

 

LA QUESTION QUI TUE ?  Après tout, on est dimanche et le blogue est pour que "tout le monde en parle" !

 

 

Pourquoi a-t-on appellé ce projet domiciliaire le PROJET DOZOIS ?  Y a-t-il un lien avec Paul Dozois (Notre lignée du jour) qui fut ministre des affaires municipales ?

 

 

Mots-clés: Dozois HLM Montréal


Congrès à la SGCF
Ajouté le 09/15/2008 00:52:36

Congrès du 65e anniversaire

de la Société généalogique canadienne-Française

Les 10 et 11 octobre 2008 au Collège Maisonneuve

Sous le thème :

De Champlain à Montcalm : Mémoires de la Nouvelle-France

Présentation des conférences :

 

1ière conférence ouverture - Vendredi soir - 10 octobre 2008 – 20h00

Hubert Charbonneau, démographe, professeur retraité, université de Montréal.

 

Titre : Nos ancêtres souches du Régime français : qui, combien, quand, d’où, comment, pourquoi ?

 

Qui sont-ils ces hommes et ces femmes débarqués de France avant 1760 ? Des aventuriers, des pauvres gens, des engagés, des soldats ? Combien sont-ils en réalité à posséder une descendance jusqu’à nos jours ? À quel moment viennent-ils entre l’arrivée de Champlain et la mort de Montcalm ? Mais surtout de quelles parties de France sont-ils originaires : des provinces de l’ouest du pays certes, mais de la ville ou de la campagne ? Dans quelles conditions franchissent-ils l’océan ? Quittent-ils leur patrie sans idée de retour ? Pourquoi émigrent-ils : parce qu’ils sont pauvres,

malheureux, ostracisés ou parce qu’ils veulent s’enrichir ou vivre une vie nouvelle ?

 

Autant de questions et de thèmes que nous envisageons de survoler en peu de temps.

 

2ième conférence – Samedi matin –11 octobre 2008 – 9h00

Mathieu Davignon – historien consultant, université Laval.

 

Titre : Les alliances franco-amérindiennes et la circulation des personnes au temps de Samuel de Champlain : aux origines de la Nouvelle-France.

 

Au temps de Samuel de Champlain, les Français établissent des rapports cordiaux avec les peuples amérindiens de l’Amérique du Nord-Est avec lesquels ils souhaitent cohabiter. C’est à cette époque que se négocient les premières alliances francoamérindiennes documentées. Ces alliances commerciales et militaires mènent à une cohabitation des peuples et des cultures, au partage, à la circulation des personnes, au

métissage. Depuis le début du 17e siècle jusqu’à la cohabitation de peuples alliés et la rencontre de cultures diverses. En cette année de commémorations, c’est tout un pan de notre histoire qu’il convient de redécouvrir.

 

3ième conférence – Samedi matin –11 octobre 2008 - 10h15

Jean-Claude Dubé, historien, professeur retraité, Université d’Ottawa

 

Titre : Le premier Gouverneur et le premier Intendant de la Nouvelle-France

 

Une comparaison entre Montmagny et Talon, le premier gouverneur et le premier intendant de la Nouvelle-France.  Les deux personnes qui ont introduit au Canada le système de gouvernement régional

qui venait de se mettre en marche en France sont Charles Huault de Montmagny, gouverneur de la Nouvelle-France de 1636 à 1648 et Jean Talon, intendant de 1665 à 1672.  Nous allons les présenter de la façon suivante. Un mot très bref sur leur famille et

l’éducation qu’ils reçurent. Il faudra ensuite, après avoir décrit brièvement le début de leurs carrières, insister sur les éléments à retenir de leurs activités en Nouvelle-France.  Il y aura lieu, en fin de compte de parler brièvement de la dernière partie de leur

carrière et de leur vie. En conclusion, nous indiquerons d’abord les similitudes qu’il faut retenir de leurs parcours, en principe bien différents l’un de l’autre; et ensuite les dissemblances qu’on doit aussi reconnaître.

 

4ième conférence – Samedi matin – 11 octobre 2008 – 11h00

 

André Lachance, historien, professeur retraité - Université de Sherbrooke.

 

Titre : Société et genres de vie en Nouvelle-France

 

Pour qui veut savoir comment vivaient ses ancêtres, il est important de les replacer dans le contexte dans lequel ils ont vécu. Dans quel genre de société, de groupe social, se sont-ils retrouvés ? Comment étaient-ils considérés au sein de leur groupe ? Où se situaient-ils ? Il est nécessaire de connaître également le cadre physique dans lequel ils ont vécu ? Autant d’éléments qui permettent d’appréhender le genre de vie que nos

ancêtres ont connu et que je m’attacherai à cerner dans le cadre de cette conférence au cours de laquelle je présenterai les grandes lignes du contexte physique et social du monde rural et urbain de la Nouvelle-France.

 

5ième conférence – Samedi après-midi – 13h30 – 11 octobre

 

Luc Lépine, historien militaire, Ph D. université du Québec,

Conseiller pédagogique pour la Commission scolaire Lester B. Pearson.

 

Titre : Le projet Montcalm : Les soldats français et la Guerre de Sept ans en Nouvelle-France.

 

La conquête militaire par les troupes britanniques met fin à la Nouvelle-France, telle qu’elle existait depuis 1608. Nous connaissons tous la bataille des plaines d’Abraham,

mais pouvons nous en dire autant des soldats français qui ont affronté les troupes britanniques. Le projet Montcalm collige systématiquement les données sur tous les soldats des onze régiments réguliers qui ont combattu, tant en Acadie qu’en Nouvelle-France. Le conférencier vous entretiendra tant de l’aspect généalogique qu’historique de ce projet d’envergure.

 

6ième conférence – Samedi après-midi -11 octobre 2008 – 15h00

 

Robert Larin, historien, université de Montréal

 

Titre : Le Petit-Canada de la Touraine (1760-1840)

 

Jusqu’en 1760, des immigrants débarquaient à chaque année en Nouvelle-France, mais eux qui allaient devenir nos ancêtres étaient assez peu nombreux. Non seulement plusieurs s’y établissaient sans parvenir à engendrer une longue descendance mais, à

chaque année également, Français et Canadiens étaient aussi relativement nombreux à quitter la colonie. Cette conférence abordera le Canada comme foyer d’émigration et traitera plus particulièrement du mouvement migratoire déclenché à la Conquête. Plus de 200 Canadiens se sont alors retrouvés en Touraine où ils ont formé entre, 1760 et 1840, un étonnant < Petit Canada >.

 

 

 

http://www.sgcf.com

 

Mots-clés: Société Généalogique Canadienne-française


Les généalogistes en deuil.
Ajouté le 03/10/2008 21:58:34

Léo Terrien, maître généalogiste agréé, est décédé le 10 mars 2008 à l’âge de 70 ans. 


    
Il fut président de la Société de généalogie de Drummondville de 2001-2007. Il était un membre très actif à l’Association des famillesTherrien.

J’ai eu l’occasion de travailler pendant plusieurs années avec Léo. Il a toujours relié la généalogie à l’histoire et il en a fait la promotion dans tous les milieux où il pouvait exercer une influence.

À la retraite depuis quelques années, il occupait le rôle de notaire au Village Québécois d'Antan, rôle qu’il exerçait avec beaucoup de plaisir.

Aucune rencontre importante en généalogie ne s’est tenue, dans la dernière décennie,  sans que Léo Therrien, y soit. 

Il trouvait toujours le moyen d’apporter une contribution positive au débat.
Le monde de la généalogie est dans une grande tristesse d’avoir perdu  un si grand et ardent défenseur.
 
Gérard St-Denis

Membre fondateur de Planète Généalogie

Mots-clés: Généalogie Léo Therrien Décès


Dehors les emmerdeurs
Ajouté le 02/18/2008 00:05:27
Bonsoir, bonjour !

Le Site est un site sur la généalogie et l'histoire.  C'est pour ceux qui partagent la même passion.

Quiconque niaise les autres avec des propos offensants, n'aura même pas d'avertissement de ma part.  Ils seront exclus du site.

Certains ont pensé  que j'étais Sherlock.  Je n'ai pas besoin d'un pseudo pour me cacher.

Tolérance ZERO.  J'ai lu certains messages très offensants pour des gens que je respecte.  Je m'en excuse auprès d'eux.  La bêtise humaine a bien fallu passer par quelques endoits pour laisser son empreinte.  Ce n'est pas ici qu'elle pourra s'afficher.

Je n'utilise aucun artifice (gros caractères et/ou gifs) pour vous passer ma position. 


Sylvain Croteau,
Administrateur du site

Mots-clés: Site Généalogie


Théodore Gervais
Ajouté le 10/17/2007 16:32:46

Dans la page d'acceuil de Planète, nous avions la photo de Sir Wilfrid Laurier et de son candidat Théodore Gervais.  Qui était ce docteur ?

Joseph-Charles-Théodore Gervais est né le 25 juillet 1868 à Berthier-en-haut.  Fils de Bénoni Gervais et de Esther-Dina Gervais.  Il est décédé le 18 février 1940.  Il était médecin.

Élu député fédéral de Berthier : 17 décembre 1917, 6 décembre 1921, 29 octobre 1925, 14 septembre 1926.  Il fut défait le 28 juillet 1930.

 




Page:  1 | 2 | Prochain >  Dernier >>



*** Planète Généalogie ***