RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



lisejolin
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MES VIDÉOS  
 


RSS
La Biscuiterie Viau (2 de 3).
Ajouté le: 01/12/2008 18:39:37
C’est dans son usine de la rue Sainte-Marie (Notre-Dame) que naîtra le biscuit Empire, ancêtre du Whippet…

 

Dimanche le 12 novembre 1899, un incendie éclate au sous-sol de l’usine où sont les fours et il n’y restera que des ruines. Les exécuteurs se réunissent l'après-midi même et décident de reconstruire sans délai.  Depuis 1867, la fabrique avait toujours occupé le même emplacement, rue Sainte-Marie, entre les rues Amherst et Wolfe. Le 26 avril 1900, la nouvelle usine ouvre.  Toute la production de la première journée est gracieusement offerte au fonds de secours des sinistrés de Hull dont la petite ville venait d'être détruite par une conflagration.  


Théophile Viau crée cet hiver-là un biscuit recouvert d'une pâte de guimauve et enrobé de chocolat, l'EMPIRE.  Malgré ses 17 ans, Théophile est un joueur de hockey de 220 livres.  Il distribue à l'aréna de Westmount des EMPIRE au public qui les accueille bien.  C'était un test de marché... Ce biscuit  devient un des piliers de la maison VIAU.

 

VIAU & FRERE s'étend en dehors de la province. Elle  ouvre une agence à Winnipeg pour desservir tout l'Ouest canadien.  En 1906, l'entreprise accepte de céder au Canadien Pacifique son terrain qui s'étend sur tout le côté sud de la rue Sainte-Marie, à l'est de la gare Viger. On décide donc d'ériger la nouvelle manufacture sur les terrains que possède la famille VIAU à Viauville. Une moitié de l'usine se trouve toujours. au même endroit, après plusieurs agrandissements. VIAU signe une entente à la ville: il cède un terrain gratuitement pour l'ouverture d'une rue en échange d’une exemption de taxes municipales pour une durée de 20 ans. L’entreprise de Viau déménage donc dans Maisonneuve en juillet 1907 et reprendra sa production dès août de la même année. 
 

L’année suivante, on achète la première machine à comptabilité, une Burroughs. En 1913, avec près de 350 employés, VIAU occupait entre 10 et 20% de l'industrie du pain, des biscuits et de la confiserie au Québec.  En 1914, la Biscuiterie fait l’achat du premier camion automobile au prix de 4 500 $, c'est un Packard. 
 

Viau & Frère fabriquait déjà son propre chocolat rue Notre-Dame, les fèves de cacao provenaient directement de l'Afrique ou des Antilles.

 

En 1994, Viau était  le seul fabricant de biscuits au Canada
à produire son chocolat.

 

La Première Grande Guerre fait augmenter l'inflation, les salaires et les prix.   L'EMPIRE, qui n'avait jamais été bon marché, connaît une popularité sans précédent.  En 1921, la dégringole survient subitement et la vente de l'Empire s'en ressent. Viau crée alors  le fameux « WHIPPET », le sosie de l'Empire, dont le prix de revient est moindre.  On change simplement la base de biscuit à la vanille par un biscuit sans vanille moins coûteux mais la fabrication de l'Empire se poursuit encore pendant quelques années.

 

Après la guerre, les entreprises familiales ont tendance à disparaître.  Déjà, Viau a décliné l'offre de participer à un consortium américain de compagnies de biscuits.      

 

En 1925, VIAU achète la fabrique de biscuits de Monsieur Joseph Dufresne à Joliette et se forme une société par actions:  "La Corporation des Biscuits VIAU"., dans laquelle la famille Viau conserve d'importants intérêts. Léonidas Perron est nommé président et  Théophile Viau, vice-président.  En 1926, les actions de la compagnie sont admises à la cote de la Bourse de Montréal.  Seule la Banque Canadienne Nationale, parmi les sociétés canadiennes françaises, figure alors à la bourse.  On trouve ensuite un entrepôt à Québec  pour mieux desservir la région. 

 

Malgré le KRACH de la Bourse en 1929, les affaires de Viau ne souffrent pas trop pendant les deux années suivantes.  Léonidas Perron meurt en 1930. Théophile Viau deviendra  président de la Corporation des Biscuits Viau et Albert Hudon, son vice-président.  En 1932, à cause de la crise mondiale, Viau connaît des jours sombres, comme toutes les industries mais voilà qu’en 1935, les affaires reprennent. On rétablit la compagnie sur des bases solides : la « Corporation des Biscuits Viau » est changée pour « VIAU LIMITEE » car la confiserie compte pour une bonne part dans la production. On aménage ensuite un entrepôt à Toronto et on décide d'installer des fours d'un nouveau genre qui révolutionnent depuis peu la fabrication des biscuits.  VIAU sera une des premières compagnies du Canada à commander des fours à bande d'acier continue. Ce four était d'une grandeur dépassant les 200’ .        
 

En 1938, Théophile Viau démissionne pour des raisons de santé.   Il décédera l'année suivante. Me J. Edouard Labelle lui succède à la présidence.    

En 1939, Viau commande les fours d'Angleterre mais la Guerre éclate. Heureusement, ceux-ci arrivent un peu avant la fermeture de la navigation. Viau est ainsi outillée de la manière la plus moderne en Amérique pour toute la durée de la guerre.  Pendant cette guerre, on manque de matières premières mais Viau refuse de sacrifier la qualité.   Les biscuits au chocolat se font très rares et le public se les arrache avant que le commis puisse les ranger sur les tablettes. 

 

En 1940 - Roger VIAU, petit-fils du fondateur et fils de Théophile, devient président entouré d'une équipe âgée dans la trentaine et  Albert Hudon siège à la présidence du Conseil.  Quelques employés dont faisait partie M. Georges « Ti-rouge » Brisson, partiront pour la guerre, puis retrouveront leur poste à leur retour sans rien perdre des avantages qu’ils avaient accumulés au cours des nombreuses années de loyaux services. M. Brisson prendra sa retraite bien méritée vers 1979 après avoir donner 50 ans de sa vie à cette même compagnie.  Les années d'après-guerre amènent une prospérité sans précédent si bien qu’en 1950, on ouvre un autre entrepôt à Québec.   
 

Encore dans les années 1950,  Charles VIAU, un autre petit-fils de Charles-Théodore, devient directeur de la compagnie « Viau. Ltée ».  La  quatrième génération des VIAU est représentée au Conseil d'administration par Robert VIAU,  aussi propriétaire d'une agence de voyages et arrière-petit-fils du fondateur.
 

En 1952 - on ouvre une succursale à Hull.  Des agents sont nommés pour représenter la compagnie à Vancouver et à Terre-Neuve et les produits Viau sont vendus partout à travers le Canada.
 

La chaudière à vapeur et sa grande roue motrice qui venait de la rue Sainte-Marie  (Notre-Dame) est remplacée par une chaufferie à l'huile, érigée du côté ouest de la rue Viau. Les bureaux de l'administration et le garage sont transportés de l'autre côté de la rue Viau et on élève une aile qui double presque la superficie de l'usine. Ces agrandissements exigent une dépense de capital de plus de 2 000 000 $.   Ses laboratoires mettent continuellement à l'essai des recettes originales de biscuits et de bonbons et chaque année, de nouveaux produits prennent naissance car le consommateur est friand de nouveautés.  Ils procédèrent à la réorganisation complète de la fabrication des biscuits.  Dans les années 1950, l'usine VIAU de Montréal était une des plus moderne d'Amérique.  L'entreprise couvre une superficie de deux pâtés de maisons.
 

Viau Ltée sera le premier employeur de mon mari, André Vandal en 1958. Il y travaillera jusqu'à sa retraite le 27 juin 1997. http://genealogie.planete.qc.ca/file/pic/gallery/342482.jpg    En 1959, c’est l’automatisation et en 1963, le poste d'Infirmière est créé. 
 

Un souper-dansant sera organisé pour fêter le centenaire de la compagnie (1867-1967), le 3 juin 1967 à l’hôtel Reine-Élisabeth, à Montréal. Une lettre signée par Guy Lanctôt, vice-président et  gérant général de la compagnie, est envoyée à tous ses employés à cette occasion.  http://genealogie.planete.qc.ca/file/pic/gallery/342477.jpg
 

À suivre…

Lise Jolin

Mots-clés: Industrie



signets:



*** Planète Généalogie ***