RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



janiber
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MES VIDÉOS  
 



Hilaire Bergeron, sacristain, 1927-1988.


Auteur: Claude Bergeron
Description: Hilaire Bergeron a été sacristain à St-Antoine-de-Tilly de 1927 à 1988, soit pendant 61 ans. Le costume traditionnel du sacristain qu’il porte sur la photo, servait lors des grandes fêtes avec procession où il précédait le cortège, tenant le bâton officiel, une baquette noire ornée de quelques décorations. Ce costume est une redingote noire avec plastron rouge orné d’une riche décoration de bandes dorées.

Le métier de bedeau et de sacristain était souvent assuré par un paroissien qui résidait tout près de l'église. Cet homme avait la responsabilité d'entretenir tous les biens de la fabrique et les objets du culte, de sonner l'Angélus trois fois par jour, et d'être présent lors de tous les événements liturgiques : messes et vêpres, baptêmes, mariages et funérailles; de s'occuper de la décoration selon la nature de la fête. Avant 1960, il fallait aussi s'occuper du chauffage au bois de l'église. Vingt cinq cordes de bois étaient nécessaires pour alimenter les trois poêles. Il fallait nettoyer les poêles et les tuyaux, transporter la cendre dans la cave du presbytère, entreposer tout le bois dans la grange de la fabrique, transporter avec la brouette ou le traîneau le bois nécessaire et le corder dans l'armoire prévue à cet effet dans la sacristie. Il s'occupait aussi de l'achat des cierges et des lampes du sanctuaire deux fois par années, etc. Le sacristain a de tous temps été peu rémunéré, en 1927, il gagnait 300$ par année.

Source : Et du fleuve jusqu’à la fin des terres, St-Antoine-de-Tilly, Lise Drolet et Solange Bergeron, 2002




signets:



*** Planète Généalogie ***